L’avortement revalorisé

L’avortement revalorisé
L’avortement revalorisé
A l’heure où les femmes célèbrent leur journée, Roselyne Bachelot saisit l’opportunité et se met à contribution. Dans un discours prononcé aujourd'hui, la ministre de la Santé devrait annoncer une nette revalorisation de la prise en charge de l’Interruption Volontaire de Grossesse.
A lire aussi

Dans le cadre d’un nouveau plan visant à améliorer la prise en charge des grossesses non désirées, les forfaits versés aux établissements pratiquant l’avortement devraient être valorisés de 50% : l’IVG serait ainsi désormais payée aux médecins 450€ au lieu de 300€. Selon un rapport remis en février dernier par l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS), nombre d’établissements de santé se désengageaient de l’activité, l’IVG, trop coûteuse, se montrant déficitaire. La future mesure révélée par Roselyne Bachelot appellerait donc les professionnels à reconsidérer leurs positions et à développer l’efficacité des interventions. Une annonce qui ne sera pas sans satisfaire les militantes des associations pour le droit à l’avortement.

Emilie Gardes

ALLER PLUS LOIN :

Des milliers de français anti-avortement dans la rue

La loil Weil : 35 ans après, c'est compliqué