Une femmes sur quatre victime de discrimination liée à la grossesse

Une femmes sur quatre victime de discrimination liée à la grossesse
Une femmes sur quatre victime de discrimination liée à la grossesse
Jeannette Bougrab, La nouvelle présidente de la HALDE – Haute autorité de lutte contre les discriminations- remet le problème de la discrimination liée à la grossesse sur le tapis. Une femme sur quatre estime qu’elle en a été victime sur son lieu de travail alors qu’elle était enceinte.
A lire aussi
Force femmes : 900 femmes unies contre les discriminations liées à l'âge et au genre
emploi
Force femmes : 900 femmes unies contre les...

Le rapport annuel de la Halde paru au mois de mars tirait déjà la sonnette d’alarme sur la hausse inquiétante du nombre de plaintes pour discrimination liée à la grossesse.

Récemment nommée à la tête de la Haute autorité de lutte contre les discriminations Jeannette Bougrab réagit à un sondage CSA selon lequel 26% des femmes actives ou retraitées ont eu le sentiment d’avoir été victimes de discrimination sur leur lieu de travail en raison de leur grossesse. Déplorant cette « situation d’exclusion » subie par les femmes, la présidente a rappelé dans un entretien au Parisien que la Halde pouvait être saisie et accompagner celles-ci dans leurs démarches aux Prud’hommes.

VOIR AUSSI :

Les femmes enceintes se font entendre !