Bonne nouvelle, les mannequins plus size sont bons pour la santé des femmes

Les mannequins plus size sont bons pour la santé des femmes
Les mannequins plus size sont bons pour la santé des femmes
Si les brindilles continuent de mener la danse sur les podiums et dans les magazines, les mannequins dits plus size sont de plus en plus populaires. Et à en croire une récente étude, cela se répercuterait très positivement sur la santé mentale des femmes.
A lire aussi
Des rangées réservées aux femmes dans les avions : une fausse bonne idée ?
News essentielles
Des rangées réservées aux femmes dans les avions : une...

Le temps où les femmes étaient accablées par les diktats de la minceur est-il sur le point d'être révolu ? Alors que la philosophie body positive prend chaque jour un peu plus d'ampleur sur les réseaux sociaux, on se rend compte que même au sein de la mode, les pions commencent à bouger. Bien sûr, les lianes comme Bella Hadid tiennent toujours le haut du pavé, mais les mannequins plus size n'apparaissent plus comme des excentricités. Ashley Graham et sa taille 48 l'ont prouvé : être ronde n'empêche ni d'être sexy ni de défiler pour Michael Kors.

Et si on se doutait un peu que le succès de ces tops d'un genre nouveau avait un effet positif sur les femmes, une étude menée par l'Université de Floride le confirme : les mannequins plus size sont définitivement bons pour notre santé mentale. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont recruté 49 femmes qui cherchaient toutes à perdre du poids. Ils leur ont montré des images de mannequins minces, de taille moyenne et plus size. Dans le même temps, ils ont mesuré leur réponse psychophysiologique (mécanismes physiologiques par lesquels s'accomplit le comportement de l'homme) aux clichés présentés.

Des femmes mieux dans leur peau

Après avoir regardé chaque photographie, les femmes étaient questionnées sur leur relation à leur corps. Elles devaient aussi expliquer dans quelle mesure elles s'étaient comparées aux mannequins. Résultats ? La plupart d'entre elles se sont surtout comparées aux modèles les plus minces. Se faisant, elles se sont senties encore plus mal dans leur peau. A contrario, la vision des mannequins plus size et de taille moyenne a boosté leur moral, et donc, leur santé psychologique. D'après les chercheurs, les femmes questionnées étaient même plus enclines à se souvenir des visages et des noms des mannequins en question.

Jessica Ridgway, professeur assistante ayant participé à l'étude, a analysé : "Nous avons trouvé - et de façon écrasante - qu'il y a un avantage psychologique clair quand les médias montrent des femmes avec des tailles réalistes plutôt que les mannequins traditionnels".

Plutôt rafraîchissante, cette étude en rejoint une autre présentée en 2016 et qui jouait déjà les porteuses de bonne nouvelle : les femmes sont de plus en plus à l'aise avec leur physique. Qu'on se le dise, la révolution des corps est plus que jamais en marche.