Elle ont créé émoi émoi : rencontre avec deux mumpreneuses cools

Interview des fondatrices d'émoi émoi
Interview des fondatrices d'émoi émoi
A l'occasion de la collaboration entre émoi émoi et Prescription Lab pour leur coffret maman-enfant, nous avons rencontré les deux entrepreneuses de cette marque de vêtements tendance pour futures mamans.
A lire aussi
"Un jeune homme superflu" : rencontre avec Romain Monnery, écrivain cool et pop
News essentielles
"Un jeune homme superflu" : rencontre avec Romain...

Comment vous êtes-vous rencontrées toutes les deux ?

Nathalie – On était à HEC toutes les deux, en majeur entrepreneur ! Un jour Adèle est venue me voir à la fin d'une présentation que j'avais faite à la Chambre de Commerce et elle m'a dit qu'elle voulait absolument travailler avec moi ! (rires)

Adèle – Il faut dire que Nathalie travaillait à l'époque pour une boîte de produit vaisselle en restructuration et qui ne fonctionnait plus à cause de sa matière première qui dépendait du cours du pétrole. Le sujet n'était pas très glamour et elle est parvenue à le rendre extrêmement ludique et intéressant. Ça a été un coup de coeur professionnel ! Je me suis dit que cette fille était trop géniale. J'avais un projet en tête et il était très clair que si c'était Nathalie qui le racontait, cela ne pouvait que marcher.

Bureau d'émoi émoi
Bureau d'émoi émoi

C'est donc toi Adèle qui a eu l'idée d'émoi émoi ?

Adèle – Le business modèle d'émoi émoi a beaucoup changé depuis sa création. A l'origine, j'étais partie du constat qu'il y avait chaque année 800 000 femmes enceintes en France et qu'elles n'avaient certainement pas envie de parcourir des kilomètres pour trouver une mode dans l'ère du temps adaptée à cette période de leur vie. A l'époque, il y avait une manière très kitsch de montrer les femmes enceintes, surtout en France. Pourtant, la femme, même enceinte, aime toujours la mode ! Pourquoi y aurait-il un tel écart entre les photos de mode en général et les photos de mode de femmes enceintes ? Il existait beaucoup de petits créateurs mais ils peinaient à se faire connaître de ce marché de niche. Je m'étais rendue compte que le e-commerce était une super réponse aux marques qui avaient du mal à se distribuer dans le monde physique. Internet prenait tout son sens.

Nathalie – L'idée est née lors d'un brainstorming de recherche d'idées autour de la création d'entreprise auquel Adèle et moi participions. Adèle est venue avec l'idée de créer un lieu pour trouver de la mode pour maman et femme enceinte et c'est comme cela qu'émoi émoi est né : au tout début, il s'agissait donc de créer une plateforme pour mettre en relation les créateurs niches de la mode maman et les femmes enceintes. Pour les futurs mamans, on apportait le meilleur choix sur notre site, et aux créateurs une super visibilité. On a énormément travaillé sur les photos pour apporter une impulsion moderne et e-commerce à ce secteur.

Aujourd'hui, émoi émoi fabrique ses propres produits et s'est élargi à toute la famille. Comment s'est opérée une telle transformation ?

Adèle – Au bout de 3 ans, on a ressenti le besoin de créer nous-même et surtout on a réalisé que l'arrivée d'un enfant est non seulement un bouleversement pour la maman mais aussi pour toute la famille ! Il chamboule le compagnon devenu père, la soeur devenue tante, la mère devenue grand-mère... Les premiers sweat-shirts qu'on a sortis étaient brodés "Maman Poule" et "Maman Cool", pour cristalliser cette nouvelle identité bouleversante qui touche la femme qui devient mère. Par la suite, nous avons développé toute une série de vêtements et d'objets pour valoriser la maman puis la famille au sens large. Le modèle a complètement changé car nous ne sommes quasiment plus dans la distribution aujourd'hui.

 

Marque de vêtement pour femmes enceintes, émoi émoi
Marque de vêtement pour femmes enceintes, émoi émoi

Vous ne suivez pas le calendrier classique de la mode mais sortez vos collections au rythme des grands moments en famille. Pourquoi ?

Adèle – On est sorti du système fast fashion pour adopter une logique 100% libre de création. On part toujours d'un événement de la vie familiale : les grandes vacances, la fête des mères, des pères, des grands-mères... Ce sont des collections événementielles qui restent en lignes quelques semaines, parfois quelques mois.

Nathalie – On cultive le slow wear. On n'est pas dans une logique de vente ou de production d'un certain nombre de pièces. On sort des rythmes de collections classiques et nous travaillons avec de nouveaux fournisseurs qui sont capables d'être extrêmement réactifs et qui ont en tête ce modèle-là.

Vous entretenez une grande complicité avec votre communauté, et ce, depuis vos débuts. Comment expliquez-vous ce lien fort entre la marque et vos clientes

?

Nathalie – On n'avait jamais été maman quand on a lancé emoi emoi. La communauté a tout de suite pris une place incroyable dans nos réflexions car on avait besoin des mamans enceintes pour nous aiguiller, nous, 24 ans, et pas encore mère !

Adèle – Cette complicité s'explique aussi par le fait que nous sommes une jeune entreprise qui se développe de façon indépendante. On ne peut pas prendre des risques inconsidérés. Quand on a décidé de sortir la marinière par exemple, on les a testé avec deux premières broderies. On a questionné notre communauté sur les réseaux sociaux pour savoir quelle broderie elle préférait. C'est un modèle très vertueux dans une logique d'échange.

Les créatrices de la marque émoi émoi
Les créatrices de la marque émoi émoi

Quels sont les projets d'émoi émoi pour les années à venir ?

Adèle – Nous souhaitons développer nos produits car même si nous aimons beaucoup les collab', nous voulons aller plus loin en embauchant dans notre bureau de création pour renforcer notre savoir-faire dans le produit.

Nathalie – On a aussi envie de trouver un emplacement pour faire des événements, des ateliers, inviter des acteurs du monde de la famille... On réfléchit à un modèle hybride qui nous permettrait de faire passer une nouvelle idée de la présence physique d'une marque à l'origine digitale.

Finalement Nathalie tu es devenue maman. Comment as-tu vécu cette maternité au sein d'émoi émoi ?

Nathalie – J'ai trouvé super de passer de l'autre côté, de pouvoir enfin essayer tous les produits émoi émoi ! (rires)

Adèle – Comme je m'occupe de la partie création de produits, Nathalie est devenue d'un coup une source d'inspiration inépuisable ! Et puis c'est elle qui tranchait : chaque produit doit avoir du sens et ne pas encombrer. Maintenant Joseph a 2 ans, il essaie tous nos produits, c'est notre petit mannequin ! (rires)

Lire la suite sur Prescription Lab

Acheter la box Maman & Enfant de Prescription Lab en édition limitée