Féminisation des grandes entreprises : Sodexo, Korian et Engie bons élèves

Féminisation des grandes entreprises : Sodexo, Korian et Engie bons élèves
Féminisation des grandes entreprises : Sodexo, Korian et Engie bons élèves
Pour la troisième année consécutive, le secrétariat des Droits des femmes a dévoilé ce jeudi 8 octobre le classement des entreprises du SBF 120 (Société des Bourses Françaises) les plus vertueuses en matière de féminisation des instances dirigeantes. Et c'est une fois encore Sodexo qui arrive en tête du palmarès, suivi par Korian et Engie.
A lire aussi
Emploi et homosexualité : les grandes entreprises s'engagent contre les discriminations
discrimination
Emploi et homosexualité : les grandes entreprises...

Lancé en 2013 par Najat-Vallaud Belkacem, le palmarès de la féminisation des grandes entreprises françaises accompagne les progrès des sociétés qui s'engagent à briser le plafond de verre qui empêche les femmes d'accéder aux instances dirigeantes.

Réalisé par Ethics & Board en partenariat avec le magazine Challenges , et présenté ce jeudi 8 octobre par Pascale Boistard à l'occasion de la Semaine de l'Égalité professionnelle, le classement des entreprises françaises les plus féminisées met en lumière les efforts réalisés depuis deux ans en matière de parité.

"Les entreprises prennent ce classement de plus en plus au sérieux", affirme à Challenges le directeur général d'Ethics & Boards Guillaume de Piedoüe. Et pour cause : depuis l'adoption en 2011 de la loi Copé-Zimmerman, qui impose aux groupes français cotés en bourse d'avoir 20% de femmes dans leurs conseils d'administration d'ici 2014 et 40% d'ici juin 2017, d'autres engagements du gouvernement ont été pris pour pousser plus en avant la féminisation des grandes entreprises. L'objectif à terme ? Instaurer également la parité dans les comités de direction et les comités exécutifs, encore trop largement trustés par les hommes, et ce malgré les progrès réalisés : aujourd'hui, 30 conseils des entreprises du SBF 20 intègrent au moins 40% de femmes, contre 7 seulement l'an dernier. Les comEx en revanche ne comptent en moyenne que 14,5% de femmes (contre 12%) en 2013. Seules trois entreprises – Sodexo, Korian, Icade – dépassent le quota de femmes imposé au sein de leur comEx.

Sodexo, toujours en tête de la féminisation de ses instances dirigeantes

Pour la deuxième année consécutive, c'est la société de services aux entreprises Sodexo qui décroche la première place du classement des grandes entreprises les plus vertueuses en termes de féminisation de leurs instances dirigeantes avec un score global de 81 points sur 100 (72,66 points en 2014). Elle compte 38,5% de femmes dans son coDir et 42,9% dans son comEx. Par ailleurs, Sodexo a défini des objectifs de mixité dans la rémunération de ses collaborateurs et bénéficie d'un réseau féminin pour favoriser les carrières des femmes de la société. Autre bonne pratique en matière de parité : la nomination fin septembre d'Anna Notarianni à la tête du groupe France. En janvier 2016, Sophie Bellon prendra les rênes de l'entreprise, fondée par son père Pierre Bellon dans les années 1960.

Sodexo est suivi par le leader européen de gestion d'EHPAD et de cliniques Korian, qui comptabilise 76,3 points avec 27,3% de femmes dans son coDir et 54,5% dans son comEx. Engie complète le top 3 avec 73,5 points : le groupe énergétique – anciennement GDF Suez – qui sera officiellement dirigée par une femme, Isabelle Kocher en mai 2016, a un comité de direction féminisé à 60% et compte 27,3 de femmes dans son comEx.

"Le classement 2015 montre de belles progressions, un mouvement est lancé", s'est félicitée la secrétaire d'État aux droits des femmes Pascale Boistard. "La France est au premier rang européen en matière de féminisation des instances dirigeantes des entreprises, les inégalités de salaires diminuent deux fois plus vite en France que dans le reste de l'Europe, nous devons continuer à agir et à mobiliser toute la société", a-t-elle poursuivi.