Le guide du féminisme pour des hommes et par des hommes

Guide du féminsisme pour les hommes
Guide du féminsisme pour les hommes
Vous êtes FA-TI-GUÉES de devoir expliquer le féminisme à oncle Bernard, Jean-Michel de la compta, le cousin Henri, votre frère ... ou Tex. Ne vous époumonez plus ! On a un livre à leur offrir.
A lire aussi
Nolwenn Leroy : "Mes conseils pour élever un petit garçon féministe"
News essentielles
Nolwenn Leroy : "Mes conseils pour élever un petit garçon...

C'est épuisant d'expliquer le féminisme à des hommes et en tant que femmes, on se sent souvent minimisée dans notre combat. C'est aussi fatiguant de devoir répéter à longueur de journée les mêmes concepts et de sentir un mur en face de soi. Alors deux hommes relèvent le défi en écrivant Le guide du féminisme pour les hommes et par les hommes. Et ce ne sont pas n'importe qui mais deux féministes américains de longue date : Michael Kaufman et Michael Kimmel.


Le premier est un auteur qui s'est engagé dès 1991 dans le militantisme en étant un des créateurs de la campagne du ruban blanc. Le mouvement s'est formé après le massacre en 1989 à l'école Polytechnique de Montréal commis par le masculiniste Marc Lépine. Mu par sa haine des féministes, il avait tué quatorze femmes. Le travail de Michael Kaufman tend à déconstruire la masculinité et la violence qui peut l'entourer. Il prend aussi son bâton de pèlerin pour former divers publics à l'égalité.


Michael Kimmel est lui sociologue à l'université de Stony Brook à New York. Il est une figure de la recherche dans le domaine des men's studies (les études de l'homme [avec un petit -h]) et est le fondateur de la revue académique Homme et masculinité.


Les deux "Michael K" sont des alliés de taille. A force de répondre aux questions d'autres hommes sur le féminisme, ils ont décidé d'en faire un livre. Ils veulent aussi démontrer que "le féminisme est un formidable cadeau pour nous les hommes". Leur livre est drôle, précis et très pédagogique. On y trouve des entrées comme "patriarcat", "prostitution et commerce sexuel", "corvées ménagères" ou encore "violence : quatre raisons pour les hommes de s'engager". Ils répondent aussi aux questions sur le harcèlement et le consentement. Le livre insiste sur le fait que les femmes ont commencé à libérer leur parole. Mais qu'en est-il de celle des hommes ? La leçon principale de ce livre est aussi que les hommes doivent apprendre à nous écouter et à déconstruire ce qu'on leur a appris depuis leur naissance.

Cerise sur le gâteau : Le guide du féminisme pour les hommes et par les hommes est illustré par Pacco qui s'amuse des hommes et de leur ignorance du féminisme.

Michael Kaufman à gauche et Michael Kimmel à droite, les auteurs du Guide du féminisme pour les hommes et par les hommes
Michael Kaufman à gauche et Michael Kimmel à droite, les auteurs du Guide du féminisme pour les hommes et par les hommes

Terrafemina : Pourquoi les hommes ont besoin que d'autres hommes leur parlent de féminisme ? Est-ce que les femmes sont inaudibles sur ce sujet ?

Nous pensons que les hommes doivent écouter la voix des femmes. Et les femmes n'ont définitivement pas besoin que les hommes leur expliquent ces idées ! Mais nous savons aussi que les garçons et les hommes se regardent entre eux pour définir leur idéal de masculinité et nous pensons que c'est crucial que les hommes s'expriment en faveur des droits des femmes. Nous sommes simplement deux hommes qui avons travaillé depuis des décennies à parler aux garçons et aux hommes à propos du féminisme et de l'égalité des genres.

Pourquoi vous êtes-vous intéressés au féminisme ? Qu'est-ce qui vous a amené à écrire ce livre ?

Nous pensons qu'il y avait beaucoup d'incompréhensions à propos du féminisme dans les médias –et que les garçons sont réellement perdus sur beaucoup de ces problèmes. Tellement de désinformation ! Tellement de fake news ! Comme par exemple : "Le féminisme est anti-homme". Donc nous avons pensé que si nous pouvions expliquer ce que nous comprenions aux autres gars, nous pourrions tirer tout ça au clair.
A côté de cela, les femmes féministes ont assez à faire sans avoir à expliquer le féminisme aux hommes. Nous pouvons le faire entre nous !

A qui ce livre est-il destiné ?

Même si il s'adresse particulièrement aux jeunes hommes, nous avons eu des échos d'hommes de tous âges qui ont adoré son ton et son approche.

Qu'est-ce que les hommes ont à gagner avec le féminisme ?


Nous prenons pour acquis le fait que de soutenir le féminisme est la bonne chose à faire : c'est juste, logique, démocratique. Mais nous savons aussi que le féminisme détient beaucoup de promesses pour les hommes : plus nos relations sont égalitaires et plus les hommes sont heureux et en bonne santé – tout comme les femmes et les enfants. Les entreprises qui respectent l'égalité des genres font plus de profits. Les pays plus égalitaires sont plus heureux. Et les hommes qui y habitent tendent à vivre plus longtemps.
Ce que les hommes peuvent apprendre du féminisme, c'est ce à quoi le vrai courage ressemble : le courage de s'exprimer contre les inégalités, de se battre contre la violence et contre le déni des droits.

.

Qui sont les hommes féministes ? Comment convaincre d'autres hommes d'être nos alliés ?

Une chose qui nous frappe, c'est le nombre exponentiel d'hommes qui, à travers des paysages sociaux, économique et politiques, épousent les idéaux de l'égalité de genre et les nouveaux idéaux de la masculinité. Nous rencontrons des chefs d'entreprises et des intellectuels de gauche, des ouvriers ou des pères, des étudiants ou des officiers de l'armée qui adoptent les idéaux féministes, même si peut-être ils ne se déterminent pas encore comme féministes eux-mêmes. Un de nous, Michael Kaufman, parlait la semaine dernière au Premier ministre canadien Justin Trudeau qui a fait de l'égalité de genre un thème central de sa politique intérieure et extérieure. Il a parlé au président Macron du rôle central de l'égalité. Que l'on soutienne ça ou pas, nous pensons que c'est le job des hommes de convaincre d'autres hommes d'être alliés avec les femmes.

Avez-vous eu des remarques désobligeantes sur votre projet ?

Dans l'ensemble, nous avons d'incroyables réponses positives d'hommes et de femmes sur ce que nous écrivons et sur nos conférences. Bien sûr, il y a certains hommes qui combattent toujours pour conserver leurs privilèges traditionnels, qui se battent contre les droits des femmes et commettent toujours des faits de harcèlement sexuel et d'autres formes de violences contre les femmes. Nous sommes plutôt sûrs que Donald Trump n'est pas fan de notre travail !

Pourquoi y a-t-il eu un réveil soudain lors de #MeToo et pourquoi les gens ont fait comme si c'était une découverte ? Est-ce que certaines personnes sont si aveugles ou ne se sentent à ce point pas concernées ?


Les femmes parlaient depuis des années. Les alliés hommes comme nous sommes prononcés pour les soutenir, en faisant de la recherche sur les violences faites aux femmes et en organisant des campagnes pour changer l'attitude et le comportement des hommes. Nous pensons que l'impact de #MeToo est similaire au niveau de l'eau qui s'accumule dans un barrage : elle s'accumule, elle s'accumule jusqu'à ce que soudain il ne faille plus qu'une goutte pour que cela commence à déborder. Le mouvement #MeToo est aussi lié à l'impact international d'Hollywood. Dans ce cas, pour le meilleur.

Est-ce aussi possible d'offrir ce livre à toutes les Catherine Deneuve et à notre vieille tante ?

Toutes les femmes ne sont malheureusement pas féministes. Et même parmi les féministes, il y a beaucoup de débats. Mais absolument ! Nous aimerions que tout le monde y jette un oeil.

.
À voir
Aussi