Rester assise trop longtemps pourrait avoir un impact sur votre cerveau

Rester assise trop longtemps pourrait avoir un impact sur votre cerveau
Rester assise trop longtemps pourrait avoir un impact sur votre cerveau
Si vous travaillez devant un ordinateur, il y a de forte chance que vous passiez vos journées en position assise. Pourtant, ce mode de vie sédentaire pourrait avoir un impact néfaste sur votre cerveau, mais aussi sur votre productivité.
A lire aussi
Comment avoir l'air jeune pourrait impacter votre carrière
News essentielles
Comment avoir l'air jeune pourrait impacter votre carrière

Un conseil pour prendre soin de votre cerveau ? Levez-vous.

Durant vos journées de travail, vous restez assise durant de longues heures face à votre ordinateur. Ce comportement sédentaire aurait déjà des effets sur notre santé physique et ne serait pas l'idéal pour rester en forme. Le problème, c'est qu'en plus de mener à la dépression, cette position pourrait, à la longue, endommager votre cerveau.

Une nouvelle étude menée par l'Université John Moores à Liverpool en Angleterre, vient de démontrer que notre cerveau pourrait ressentir les effets de l'inactivité physique prolongée. Ainsi, le flux sanguin en serait réduit, dévoile les recherches effectuées par les scientifiques.

Sédentarité : des risques pour notre cerveau

Pour arriver à de tels résultats, les chercheurs ont utilisé des sondes à ultrasons pour étudier le cerveau de 15 personnes adultes et en bonne santé. Durant ces trois périodes d'observation, elles étaient toutes en position assise durant quatre heures. Au cours de la première séance, les participant·e·s sont resté·e·s assis·e·s sans interruption durant quatre heures. Les scientifiques ont alors observé une baisse considérable de la circulation sanguine dans leur cerveau.

Durant la deuxième séance, ils et elles se sont levé·e·s au bout de deux heures pour marcher durant huit minutes, avant de se rasseoir durant deux autres heures. Cette fois-ci, le débit sanguin dans le cerveau a augmenté chez les participant·e·s lorsqu'ils et elles se sont levé·e·s et étaient en mouvement. Mais lorsque les participant·e·s sont retourné·e·s s'asseoir, ce même débit est devenu encore plus faible que ce qu'il était à l'origine.

Enfin, lors de la troisième séance, ils et elles se sont levé·e·s toutes les 30 minutes pour marcher environ deux minutes. Là, les participants avaient un débit sanguin encore plus important à la fin des quatre heures qu'au début.


Ainsi, les conclusions sont plutôt faciles à déterminer.

"Seules les pauses fréquentes de deux minutes seulement ont eu pour effet d'empêcher la diminution du flux sanguin", déclarent les chercheurs. Pourtant, la circulation sanguine du cerveau est primordiale pour notre santé. Celui-ci doit rester bien irrigué par le sang, qui transporte l'oxygène et d'autres nombreux nutriments.

De plus, une baisse, même minime du flux sanguin pourrait entraîner une baisse de productivité, puisqu'elle pourrait influer sur notre esprit et notre mémoire en ralentissant les activités du cerveau.

Sédentarité : quelles sont les solutions ?

Certaines entreprises proposent notamment des bureaux spécifiques pour travailler debout. Si cela n'est pas le cas dans votre entreprise, l'idéal pour irriguer constamment son cerveau, est de se lever régulièrement, même durant une courte période. Vous pouvez également essayer de changer de position assise régulièrement.

Comme l'explique le cardiologue Joel Kahn au site Mind Body Green, "le simple fait de bouger ses jambes peut aider à contrebalancer un mode de vie sédentaire. Il suffit de lever ses jambes ou des les agiter sous son bureau, par exemple".

Vous savez quoi faire lors de vos prochaines longues journées de travail.

À voir
Aussi