Sleeping beauty diet : un régime tendance très dangereux pour la santé

Sleeping beauty diet : un régime tendance très dangereux pour la santé
Sleeping beauty diet : un régime tendance très dangereux pour la santé
Le régime de la Belle au bois dormant propose de dormir plus pour éviter les fringales. Si cette diète ne date pas d'hier, elle fait de plus en plus parler d'elle sur les blogs pro anorexie. A tel point que certaines femmes iraient jusqu'à absorber des sédatifs pour dormir plus.
A lire aussi
Cette tendance coiffure très 90's fait son grand retour
News essentielles
Cette tendance coiffure très 90's fait son grand retour

Tous les professionnels de santé vous le diront : manque de sommeil et surpoids sont intrinsèquement liés. Grignotage, attirance pour les aliments trop riches et trop gras et par conséquent, prise de poids... voilà ce que nous promettent les nuits trop courtes. Mais si dormir mieux et plus longtemps aide à adopter de bons comportements alimentaires, et donc, à garder la ligne, il semble que cette habitude comporte aussi quelques failles. Ainsi, comme le rapporte le site Broadly, le Sleeping beauty diet – soit littéralement régime de la Belle au bois dormant – séduit de plus en plus de personnes. L'idée ? Dormir plus longtemps pour éviter d'avoir faim, et pourquoi pas, en profiter pour sauter un repas. Cette diète n'est pas récente, et à en croire le site américain, Elvis lui-même y avait recours lorsqu'il souhaitait rentrer dans ses fameuses combinaisons.

Dans sa forme la moins extrême, le Sleeping beauty diet suggère de dormir mieux, de manger sainement et de faire du sport. Rien de très nouveau en somme. Le problème, c'est que ce "programme minceur" est devenu très populaire sur les forums pro-anorexie et fait rimer aujourd'hui privation avec sommeil. De nombreuses jeunes femmes vont jusqu'à dormir 20h par jour pour éviter de manger. Et pour sombrer dans un sommeil lourd et quasi infini, quoi de mieux que d'ingurgiter des somnifères et autres sédatifs ?

Perte de poids et risque d'addiction

Interrogée par Broadly, Tracey Wade, professeur en psychologie à l'Université Flinders, estime que le Sleeping beauty diet comportait de très gros risques : "Si les gens ont recours à des anxiolytiques comme les benzodiazépines (qu'on trouve dans le Valium, le Xanax ou encore le Lexomil), il y a de fortes chances pour qu'ils développent une addiction. Pour que leur corps entre dans un cycle de sommeil plus long que la normale, ils vont devoir consommer des doses de plus en plus fortes".

Sur les forums pro-anorexie, les jeunes femmes sont nombreuses à vanter les mérites de cette diète, l'une d'entre elles affirmant par exemple : "Je prends des anti-douleurs assez puissants, ça me permet de faire des siestes pendant de longues heures. Ils permettent de restreindre la faim donc je le fais tout le temps. J'adore dormir pour éviter de manger. C'est facile pour moi parce que je suis fatiguée 99% du temps. Je m'endors et du coup j'évite le binge-eating".

En apparence, le régime Belle au bois dormant semble donc facile. Pas besoin de faire du sport ou de surveiller son alimentation tout le temps. Mais pour le professeur Wade, s'en remettre à des anxiolytiques pour mincir est le bon moyen de sombrer dans une dépression : "Si vous dormez 20h par jour, vous n'avez plus d'interaction sociale, vous vous isolez, et naturellement, cela a un impact sur votre humeur, et il est plus facile de développer un état dépressif. On sait que la dépression peut déclencher des troubles alimentaires. Donc à mon avis, cette diète est juste un cercle vicieux". Qui plus est, les adeptes du Sleeping beauty diet ne parlent pas de ce qui se passe quand elles sont éveillées : "Elles sont forcément désorientées et doivent probablement être affamées, ce qui accroit leurs niveaux de dépression et de privation nutritionnelle". Le professeur conclut : "Rien ne dit que ce régime fonctionne. Ce n'est rien de moins qu'un régime à faible calories qui ralentit le métabolisme. Au réveil, le corps va demander encore plus de nourriture, et ce qui risque d'arriver, c'est de sombrer dans le binge-eating".

On ne le répétera jamais assez, pour se délester de quelques kilos et surtout, garder la forme, rien ne vaut une alimentation équilibrée et la pratique régulière d'une activité sportive.