Intégration dans l'entreprise : comment bien accueillir un nouveau salarié ?

Intégration dans l'entreprise : comment bien accueillir un nouveau salarié ?
Intégration dans l'entreprise : comment bien accueillir un nouveau salarié ?
Arriver dans une entreprise n'est pas aisé pour tout le monde : nouvel environnement, nouvelle dynamique de travail, nouveaux collègues… L'adaptation est parfois rude, si bien qu'un nouvel embauché sur cinq envisage de quitter l'entreprise dès son premier jour. Pour ne pas faire fuir la perle rare que vous avez recrutée, préparez son intégration en 3 points.
A lire aussi
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte les nouveaux moyens de faire un bébé
News essentielles
PMA, congélation des ovocytes... Willy Pasini décrypte...


Vous avez recruté un nouvel employé, seulement voilà : un nouvel embauché sur cinq pense sérieusement à quitter son nouveau job dès le premier jour. Que pouvez-vous faire pour faciliter l’arrivée d’un nouveau venu dans votre entreprise ?

Anticipez l'arrivée de votre nouveau collaborateur

Votre candidat a accepté votre offre, vous allez pouvoir mettre en marche un processus d’onboarding, la facilitation de l’accueil d’un nouveau dans l’équipe. Définissez d’abord vos objectifs : favoriser son sentiment d’appartenance ? Accélérer sa montée en productivité ? Le succès d’un recrutement se fait à moitié en amont (détection des besoins de sourcing, de présélection et d’évaluation des candidatures) puis à moitié en aval, pendant l’intégration du collaborateur. Une rotation de l’emploi de 1 à 10% est constatée sur les six premiers mois d’un nouvel employé. Alors, avant le premier jour de votre nouvel employé, veillez à réaliser le plus possible pour que la transition se fasse en douceur. Pensez à lui donner des tuyaux sur la tenue adéquate pour son premier jour, la personne qu’il devra contacter, envoyez-lui les codes des sites internes pour qu’il puisse s’y familiariser.

Un programme de parrainage pourra aussi changer la donne : désignez un ou plusieurs mentors  - consentants, c’est mieux - pour répondre aux questions de votre poulain et le prendre en charge. Vous pourrez constater rapidement les retombés de votre initiative, les organisations ayant nommé un mentor ou un coach pendant le processus d’onboarding étant 2,5 fois plus efficaces que les autres.

Menez une action sur le long terme

L’accueil et l’intégration de votre nouveau collaborateur ne doit pas s’arrêter après les premiers jours. Vous devez échelonner vos efforts sur quelques mois pour être sûr que votre nouvelle recrue se sentira à son aise : c’est ainsi que l’engagement et la rétention s’améliore. Pourquoi ne pas rendre l’onboarding amusant, avec des jeux d’intégration ou des activités divertissantes ? Les pots d’entreprise ne sont pas réservés au départ d’un collègue, profitez d’un moment de convivialité pour présenter votre recrue à ses nouveaux collègues.

Veillez à ce que tout se passe bien sur le plan personnel, en observant les interactions sociales de votre employé. Une bonne entente générale facilitera l’adhésion à une culture d’entreprise et contribuera à créer un meilleur environnement de travail, dans lequel les salariés seront plus efficaces. Pris en charge et à l’aise, le « petit nouveau » se fera rapidement un réseau. Si vous sentez qu’il est timide, invitez-le à prendre part aux moments de détente au sein de l’entreprise, comme les déjeuners ou les pauses café.

Attendez les résultats

Profitez d’entretiens avec votre employé pour faire le point sur le début de son expérience : se sent-il à l’aise ? A-t-il les missions qu’il attendait ? Questionnez aussi son mentor désigné, en vous enquérant de ce qu’il pense de lui. Menez régulièrement ces évaluations, et notez toute évolution positive comme négative. Faites également des debriefings avec le manager, qui saura donner au nouvel arrivé des informations précises sur le rôle qu’il doit avoir, et ses objectifs à court, moyen et long terme.

Victoria Houssay


VOIR AUSSI

Comment réussir son intégration professionnelle ?
Comment bien s’intégrer dans son nouveau travail ?
Reconversion professionnelle : tester un nouveau métier avant de se décider
Prise de poids : commencer un nouveau job fait grossir de 5 kg

À voir
Aussi