Comment savoir si votre boss vous déteste ?

Comment savoir si votre boss vous déteste ?
Comment savoir si votre boss vous déteste ?
Vous vous doutez bien que vous ne filez pas le parfait amour avec votre chef, mais un petit espoir subsiste. Soyez réaliste : ces 5 signes ne trompent pas, votre boss vous déteste !
A lire aussi
8 trucs que votre boss ne veut pas que vous sachiez
News essentielles
8 trucs que votre boss ne veut pas que vous sachiez

1) Il ne se souvient jamais de votre prénom

Votre boss ne sait jamais comment vous vous appelez. Ou du moins fait très bien semblant de ne pas se le rappeler. A chaque détour de couloir ou prise de parole en réunion, vous devenez anonyme et perdez votre identité. Si encore vous étiez stagiaire depuis quelques semaines, mais non, vous venez de fêter votre troisième année au bureau. « Charlotte ? Claire ? » « Non, Jeanne ». Le pire ? Il ne fait même pas semblant de s’intéresser à votre réponse. Cela donne lieu à des bafouillages et cafouillages face à son air suffisant. Est-ce pour vous signifier que vous êtes interchangeable ou seulement pour vous prouver son mépris ? Vous n’êtes pas sûre de vouloir connaître la réponse…
Comment riposter ? Optez pour la gourmette ou le collier prénom à lui fourrer sous le nez à la moindre trace d'hésitation. Pour allier atout professionnel et accessoire tendance.

2) Votre planning est vide

Vous n’êtes jamais au courant des réunions organisées, toujours la dernière à savoir dans quelle salle vous êtes supposée vous retrouver ? Quand vous arrivez dix minutes après tout le monde -essoufflée après avoir parcouru avec affolement les couloirs et avoir ouvert une demi-douzaine de portes qui se trouvaient sur votre chemin- vous n’avez pas de chaise ? Pas de doute, vous n’êtes pas dans les favorites de votre boss, qui jubile presque à vous voir rester debout comme une cruche, après avoir essuyé un sourire contrit de la part de vos collègues.
Comment riposter ? Offrir des cookies toutes les semaines à la secrétaire chargée des plannings. Ou opter pour un tabouret dépliant à toujours garder sous la main.

3) Vos vacances tombent en automne

Bizarrement vous êtes toujours la dernière à poser vos vacances. Alors autant dire que les trois semaines en août ou les ponts du mois de mai, malheureusement, vous n’avez jamais l’occasion de mettre la main dessus. Triste effet du hasard ? Ne vous voilez pas la face : qui détient le planning des vacances ? Qui a envoyé un mail à toute l’équipe sauf à vous pour prévenir que les dates devaient impérativement être fixées avant la fin de semaine ? Oui, oui, c’est bien lui : votre boss.
Comment riposter ? Votre arme fatale : tombez enceinte. Jusqu’à preuve du contraire, un congé maternité est difficilement déplaçable.

4) Il communique uniquement par mail ou post it interposés

Le son de sa voix ? Cela fait bien longtemps que vous ne l’avez plus entendu. Désormais vous reconnaîtriez son écriture entre mille, suite aux centaines de post it qui envahissent votre bureau en votre absence. Annotations sur un dossier, petit papier rose collé sur votre ordinateur pour vous rappeler d'envoyer un mail urgent, mail directif dans votre boîte électronique vous rappelant de répondre asap à tel client. Comme si cela ne suffisait pas, il se retire de toute conversation à laquelle vous tentez de participer. Vous et votre boss, une relation épistolaire glaciale.
Comment riposter ? Voyez le côté pratique voire romantique de la chose. Après tout, à part votre amoureux, qui de nos jours vous envoie encore des petits mots manuscrits ?

5) Le « nous » n’existe plus

Vous ne comptez plus les heures supp que vous y avez passé. Vous pouvez lui imputer vos cernes d’une belle couleur bleutée ainsi que votre teint grisâtre qui fait peur à vos enfants le matin. Vous en avez rêvé des nuits durant. Oui, vous avez sacrifié ces derniers mois au dossier E124. Et bizarrement, le jour de la présentation client, vous n’êtes pas conviée. Encore plus étrange, à la fin de la réunion c’est votre boss qui récolte les sourires et les félicitations. Non, vous ne rêvez pas, elle vous a bien pris le bébé. Et a évidemment omis le « nous ».
Comment riposter ? En inscrivant sur chaque page de votre PowerPoint votre nom en lettres de lumière. Légèrement mégalo certes, mais aux grands maux les grands remèdes…

6) Vous avez toujours tort

Ne cherchez pas, vous avez toujours tort, c’est ainsi. Une virgule mal placée, un chiffre mal calculé, une présentation mal tournée : même si ce que vous lui rendez est absolument parfait et déjà doublement validé par votre N+2, votre boss y trouvera toujours à redire. Oui c’est agaçant. Non, vous n’avez pas votre mot à dire.
Comment riposter ? En lui rendant la pareille, avec le sourire. « Dis-moi, tu n’aurais pas laissé passer une toute petite faute d’orthographe dans ton mail pour Berthier ? ».

Crédit photo : Image source

VOIR AUSSI

Entreprise : de plus en plus de pots entre collègues
Ces métiers que les femmes trouvent sexy
Au secours, mon patron me déteste !
Réussite au féminin : osez être la chef !
Comment bien s’intégrer dans son nouveau travail ?