Michel Galabru : "ils étaient tous pédés", malaise à la télé belge

Michel Galabru : "ils étaient tous pédés", malaise à la télé belge
Michel Galabru : "ils étaient tous pédés", malaise à la télé belge
Dans cette photo : Michel Galabru
« J'ai été pris comme un pédé », Michel Galabru a provoqué un gros malaise à la télévision belge. Invité du journal de 13h de la RTBF pour évoquer un court-métrage, le nonagénaire a tenu des propos incompréhensibles.
A lire aussi
5 fois où une agression sexuelle est devenue une blagounette à la télé
News essentielles
5 fois où une agression sexuelle est devenue une...

Michel Galabru, alias adjudant Gerber dans la série de films Le Gendarme, a dérapé à la télévision belge, jeudi 5 décembre. Invité du JT de 13h de la RTBF pour parler de Sacré Charlemagne, le court-métrage d'Adrien François, un jeune réalisateur belge dans lequel il joue, l'acteur de 91 ans a eu du mal à répondre aux questions de la journaliste. En effet, Michel Galabru a tenu des propos incohérents.

« Pitié, adieu, adieu »

« C’est difficile de refuser à un jeune homme (de travailler avec lui). C’est un peu comme la loterie, on peut miser sur quelqu’un qui peut avoir beaucoup de succès, qui sera un grand cinéaste », a-t-il déclaré, avant de lâcher : « Quelques fois on se trompe. Je suis tombé dans des catastrophes quelques fois. Ils étaient tous pédés ».

Interrompu par Véronique Barbier, la présentatrice du journal de la chaîne belge, l'acteur a renchéri : « J'ai été pris comme un pédé moi aussi. » Un entretien conclu par une phrase non moins étrange de Michel Galabru, caché derrière son micro : Je suis vieux, je suis vieux, je suis vieux. Je ne sais pas si je ferai le prochain [film d'Adrien François]. Pitié. Adieu, adieu ».

Interview à voir ici (à partir de 24 minutes et 50 secondes)

À voir
Aussi