Masterchef du 1er septembre : combats autour de la paëlla, du navarin, du poulpe et des huitres

Masterchef du 1er septembre : combats autour de la paëlla, du navarin, du poulpe et des huitres
Masterchef du 1er septembre : combats autour de la paëlla, du navarin, du poulpe et des huitres
Hier soir, dans Masterchef, nos candidats se sont affrontés autour de plats traditionnels mais aussi de produits rares que certains connaissaient pas ou peu. beaucoup s'en sont bien sorti, d'autres moins. Qui est part, qui a brillé ? Résumé.
A lire aussi
La recette du navarin d'agneau comme dans l'épreuve sous pression de Masterchef
recette
La recette du navarin d'agneau comme dans l'épreuve sous...

La boîte-mystère : épreuve rendue célèbre par la première édition de Masterchef, la boîte-mystère est l'une des préférées des téléspectateurs. Hier soir, les candidats ont eu l'effroi de se trouver nez à nez avec un poulpe, lequel était accompagné d'asperges, de fèves et de foie de morue. Si beaucoup ne l'avaient jamais cuisiné, quasiment tous s'en sont bien sorti... sauf Jeff, déjà bousculé la semaine dernière, envoyé en épreuve sous pression.

L'épreuve de dressage : cette fois-ci, il n'y avait rien à cuisiner. seulement des framboises, des fraises et des biscuits à associer à du riz au lait pour faire les plus belles assiettes. Cette fois-ci, ce sont les filles qui ont chuté : Emilie et Sabrina rejoignent Jeff.

L'épreuve sous pression : les trois candidats ont dû reproduire un navarin. C'était l'épreuve de CAP qu'avait dû passer Yves Camdeborde en son temps. Anton leur apprend à "tourner les légumes" pour qu'ils aient la forme d'un oeuf, et à bien braiser l'agneau avant de le couvrir d'eau. Finalement, les trois plats sont élégants et tiennent la route. Mais il faut bien un perdant. C'est encore un garçon qui nous quitte, Jeff avait fait son temps.

L'épreuve en équipe : les rouges et les bleus s'affrontent en Bretagne sur un fort, et doivent cuisiner des huitres en entrée et plat pour des ostréiculteurs avant que la marée ne monte. les bleus, menés par Karim, finissent en premier alors que les rouges, dirigés par Bruno, finissent les pieds dans l'eau. Et pourtant, les rouges l'emportent, bien qu'aucune des deux équipes n'ait enthousiasmé qui que ce soit.

La dernière épreuve : Alberto Herraiz, le grand chef espagnol étoilé, fait son entrée sur le plateau, sous le regard médusé de nos apprentis cuisiniers. Ils vont devoir reproduire à l'identique la paëlla à la valencienne de ce spécialiste du riz, qui va jusqu'à scruter les grains au microscope pour vérifier leur cuisson. La pression est à son comble, l'épreuve est éliminatoire. Finalement, Katia se retrouve face à Karim, et tirera sa révérence.

Pour retrouver les recettes de l'émission, cliquez ici.

À voir
Aussi