Ioulia Timochenko : un nouveau procès commence

Ioulia Timochenko purge déjà une peine de sept ans de prison, accusée de détournement de fonds et de fraude fiscale. Aujourd'hui, un nouveau procès de l'opposante ukrainienne a commencé, devant une centaine de personnes, dont l'ambassadeur de France chargé des droits de l'Homme, François Zimeray.


Un nouveau procès de Ioulia Timochenko, accusée de détournement de fonds et de fraude fiscale, a commencé aujourd'hui à Kharkiv, à l’est de l'Ukraine. Malade, l’opposante ukrainienne, qui purge déjà une peine de sept ans de prison, n’était pas présente.

Le juge Kostiantin Sadovski a annoncé l’ouverture de l’audience préliminaire devant plus d'une centaine de personnes, dont François Zimeray, l'ambassadeur de France chargé des droits de l'Homme, une dizaine de députés d'opposition et des journalistes.
Ioulia Timochenko était en 2010 la première femme ukrainienne à se qualifier pour le second tour d’une élection présidentielle dans son pays. En octobre 2011, elle était condamnée à sept ans de prison pour « abus de pouvoir », pour avoir signé en 2009 des accords gaziers avec la Russie jugés désavantageux pour le pays, lorsqu’elle était Chef du gouvernement. La polémique autour de cette arrestation est toujours vive, laissant le doute sur la véritable culpabilité de Timochenko et les possibles motifs politiques qui pourraient être à l’origine de ce procès.

Alexandra Gil

Avec AFP
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Ioulia Timochenko « maltraitée » en prison, selon sa fille
7 ans de prison pour l'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko
Ukraine : les féministes topless torturées par des agents du KGB