Espagne : les « indignés » dans la rue contre la crise et le chômage

Espagne : les « indignés » dans la rue contre la crise et le chômage
Ce week-end, des dizaines de milliers d’ « indignés » (environ 40 000 selon le quotidien « El Mundo ») se sont rassemblés dans les plus grandes villes d’Espagne pour crier leur mécontentement.

Le mot d’ordre des manifestants madrilènes était le suivant « nous ne paierons pas cette crise ».  La foule s’est unifiée dans les rues pour ne former qu’une seule masse humaine devant le Parlement qui était protégé par la police.

On pouvait lire sur les pancartes les slogans suivants : «Contre le chômage. Organise-toi et lutte. Marchons ensemble contre le chômage et le capital» ou «Nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiciens et des banquiers ».

Il y a environ 22% de chômeurs en Espagne, ce chômage touche notamment la population âgée de moins de 25 ans.

Grève générale, paralysie du pays sont autant de menaces brandies par les « indignés ». En cause, les banques et les coupes budgétaires mises en place par le gouvernement espagnol.

D’autres manifestations ont eu lieu dans d’autres villes d’Espagne mais aussi à Paris, où 450 personnes étaient venues manifester.

 VOIR AUSSI

Grèce : la ville d'Athènes prise d'assaut par des milliers de manifestants

Le Pôle Emploi pointé du doigt

La Grèce : les enjeux pour la croissance des pays européens

Crise grecque : quelles conséquences pour vos actions ?