Détendez-vous, devenez bénévole !

Détendez-vous, devenez bénévole !
L'engagement associatif évolue, montre une récente étude menée par Roger Sue et Jean-Michel Peter, du Centre de recherche sur les liens sociaux (CNRS/Université Paris Descartes). Le bénévolat serait même devenu une nouvelle source d'épanouissement personnel.


L’engagement associatif est en pleine mutation, selon une étude du CNRS. Première découverte, les hommes seraient plus nombreux que les femmes à s’engager, et préfèreraient les secteurs tels que le sport, la culture ou les loisirs. Tandis que les femmes, elles, seraient plus attirées par l'action sociale éducative, religieuse ou humanitaire. Et contrairement aux idées reçues, même si les seniors sont majoritaires, les jeunes ne sont pas absents. Ils seraient en effet 35% à avoir moins de 25 ans. Pour les chercheurs, cette génération serait à la fois particulièrement sensible « au fondement profondément égalitaire du bénévolat » et profiterait de cette expérience pour acquérir des compétences de plus en plus reconnues par des employeurs potentiels. Enfin, toutes les classes sociales s’engagent dans l’associatif.

Mais la deuxième découverte réside dans l’impact du bénévolat sur l’épanouissement personnel. Il serait ainsi devenu « une source de loisir et de plaisir », qui permet de « se connaître », « se produire », ou « se réaliser ». Mais cette action serait aussi motivée par l’envie d’« exprimer sa personnalité », de « faire des rencontres enrichissantes » ou de « s’accomplir ». Un véritable changement de discours qui montre pour les chercheurs, que « contrairement à ce que l'on peut entendre dans les médias, le lien social est plus que jamais présent ».

(Source : lefigaro.fr)

Crédit photo : iStockphoto

VOIR AUSSI

Bénévolat et engagement des jeunes : Jeannette Bougrab fait le point
La France ne manque pas de bénévoles !
Prix de la solidarité 2011 : « L'engagement a changé de visage »

comments powered by Disqus