Còsagach : le cocooning écossais va-t-il remplacer le "hygge" ?

"Còsagach", le nouveau "hygge" écossais
"Còsagach", le nouveau "hygge" écossais
Après le "hygge" danois et le "nesting", voici le "còsagach", un terme écossais qui nous explique pourquoi il fait bon rester chez soi.
A lire aussi
8 tendances rouge à lèvres qui nous font de l'oeil cet automne-hiver
News essentielles
8 tendances rouge à lèvres qui nous font de l'oeil cet...

Connus pour leur modèle d'éducation, leur engagement écolo, et leur goût prononcé pour le vélo, les Danois se démarquent également par leur philosophie du bien-être, connu sous le nom de "hygge". Ce mot désigne sur un art de vivre qui place le bien-être, la tendresse et la convivialité au centre des valeurs. Un concept qui n'est pas sans rappeler le "nesting", un terme anglais qui vante les mérites de rester chez soi au lieu de sortir le soir et de s'enrouler dans un plaid, au chaud.

À cette liste de termes pour désigner ces tendances que l'on appelait le cocooning à l'aube des années 2000, on peut désormais ajouter celui du "còsagach", un vieux mot issu du gaélique écossais que l'Office de tourisme écossais VisitScotland, a remis au goût du jour. Ambitieux, l'Office de tourisme n'a pas peur d'affirmer que le "còsagach", qui signifie "se sentir à l'aise, à l'abri et au chaud" en écossais, pourrait rivaliser avec le "hygge" danois en 2018.

En guise d'arguments marketing, VisitScotland met en avant la notion de confort et le sentiment de satisfaction personnelle. Ce sentiment de paix intérieure constitue également la base d'une autre tendance : le "wellness" ou, en français, le bien-être. Également vanté par VisitScotland, ce concept désigne la volonté des touristes de fuir la technologie afin de se déconnecter de leur vie trépidante le temps de leur séjour et de se ressourcer à travers des visites et des activités en pleine nature.

Le cocooning pour chasser le stress

Et d'après une étude publiée dans le British Journal of Occupational Therapy, les adeptes du "wellness" auraient tout bon. En effet, le repos serait d'après les auteurs de ces travaux, la technique la plus efficace pour prévenir la dépression et d'évacuer le stress. Les chercheurs soulignaient également les bienfaits sur le moral de rester chez soi auprès de ses proches. Ces moments de vie privilégiés permettraient en effet de se libérer des tracas du quotidien et de se libérer un moment de nos obligations (professionnelles ou personnelles) qui elles aussi peuvent être source de tensions.