Les "Incels", la communauté misogyne dont se revendique le terroriste de Toronto

Services d'urgences de l'hôpital SunnyBrook de Toronto, mardi 24 avril
Services d'urgences de l'hôpital SunnyBrook de Toronto, mardi 24 avril
Lundi 23 avril, une attaque à la voiture bélier a fait 10 morts et 14 blessés à Toronto. L'auteur présumé de cet attentat se revendique comme un "Célibataire involontaire", expression liée à un mouvement né sur Internet qui voue une haine absolue à l'encontre de la gent féminine.
A lire aussi
"The Prince and the Dressmaker", le conte de fées dont le héros se travestit
News essentielles
"The Prince and the Dressmaker", le conte de fées dont le...

Dans l'après-midi du lundi 23 avril, 10 piétons ont trouvé la mort après une attaque à la voiture bélier survenue à Toronto (Canada). D'après les enquêteurs, l'attaque qui a par ailleurs fait 14 blessés, visait principalement les femmes.

"La révolution des célibataires involontaires a déjà démarré ! Vive Elliot Rodger", a écrit dans un post Facebook publié le lundi 23 avril, Alek Minassian, l'auteur présumé de cet attentat. Son message (rapidement supprimé par Facebook) pour le moins étrange rendait hommage à l'Américain Elliot Rodger, qui en mai 2014, a tué six personnes à coups de couteau et de coups de feu en Californie. L'homme avait ensuite mis fin à ses jours.

Cette tuerie avait contribué à populariser l'idéologie des "Involontary Celibates" (ou "célibataires involontaires"), plus connus sous le nom d'"Incels". Ces "Célibataires Involontaires" déversent leur haine des femmes, (qu'ils appellent "Stacys"), selon eux responsables de leur frustration sexuelle car elles n'ont pas voulu d'eux.

Les Incels s'en prennent également aux hommes (les "Chads") qui sont parvenus à séduire les femmes et qui seraient donc, d'après les préceptes de cette idéologie, responsables du célibat des Incels.


Avant son suicide, Elliot Rodger avait diffusé une vidéo "Châtiment" dans laquelle il proférait des paroles glaçantes : "Je massacrerai jusqu'à la dernière pourrie et prétentieuse que je verrai." "La rébellion des Incels a déjà commencé. On va renverser tous les "Chads" et "Stacys", a quant à lui scandé Alek Minassian.

Une communauté d'internautes âgés de 18 à 35 ans

Mais Alek Minassian et Elliot Rodger sont loin d'être les seuls "Célibataires Involontaires". Sur Internet, une communauté d'Incels se réunit sur des forums pour partager leur haine à l'encontre des "Stacys" et des "Chads".

Comme le rapporte Le Monde, il s'agit dans la très grande majorité des cas, d'hommes hétérosexuels, âgés de 18 ans à 35 ans. Dans leurs conversations sur des forums tels que SlutHate ou 4chan, les femmes sont dépeintes comme des "êtres diaboliques", "des menteuses pathologiques" ou encore "des salopes".

Les Incels bénéficiaient même d'une page éponyme qui leur était entièrement consacré sur le forum Reddit, jusqu'à ce que la communauté soit bannie du site en novembre 2017, pour avoir publié des propos incitant au viol et au harcèlement sexuel des femmes.

"On se croirait dans un rêve"

Ce n'est malheureusement pas le cas du site Incels.me, sur lequel les membres n'hésitent pas à écrire qu'un "viol est cent fois plus plaisant que du sexe classique", et ce, sans subir la moindre censure de la part des administrateurs du site.

L'attaque de Toronto perpétuée par Alek Minassian a d'ailleurs suscité de nombreuses réactions sur la plateforme : si certains jugent ce geste extrême, d'autres au contraire l'applaudissent en qualifiant la tuerie de "sacrifice pour la cause" ou de "douce revanche". L'un d'entre eux va même jusqu'à écrire qu'"on se croirait dans un rêve". Des éloges qui font froid dans le dos.