Souffrez-vous de FOBO ?

Le syndrome Fobo
Le syndrome Fobo
Pour vous, l'herbe est souvent plus verte ailleurs ? Vous avez du mal à prendre des décisions ? Vous souffrez peut-être du syndrome du FOBO ("Fear of Better Options"). pas savoir prendre des décisions. Voici comment le vaincre.
A lire aussi
Souffrez-vous d'anuptaphobie ? Les signes qui ne trompent pas
News essentielles
Souffrez-vous d'anuptaphobie ? Les signes qui ne trompent...

Vous connaissez déjà le Fomo ? Ce syndrome, qui signifie "Fear of Missing Out" ("Peur de rater"), touche principalement les accros aux réseaux sociaux. Les personnes atteintes vivent dans une peur perpétuelle de manquer un événement, de louper un scoop...

Mais un autre phénomène existe et ressemble à s'y méprendre au FOMO : le FOBO. Le FOBO signifie "Fear of better offers", soit la peur de trouver toujours mieux. Par exemple, vous n'arrivez pas à vous décider à acheter cette jolie robe, alors qu'elle vous va très bien, parce que vous avez peur de trouver moins cher et encore plus jolie plus tard.

Autre exemple : vous refusez chaque invitation à une soirée, dans l'espoir de recevoir une proposition bien plus alléchante. Au final, il se peut que vous vous retrouviez toute seule, le soir venu.

Selon le chroniqueur du New York Times, Tim Herrera, les personnes étant atteintes de FOBO "ont tendance à prendre de meilleures décisions, mais elles seront toujours moins satisfaites de ces choix que les autres personnes".

Autrement dit, vous trouverez peut-être une plus jolie robe que votre amie qui s'est directement jetée dessus pour l'acheter, mais vous perdrez du temps et de l'énergie dans des regrets et des questionnements.

Comment vivre avec le syndrome FOBO ?

Pas de panique, si vous pensez souffrir de FOBO, il existe des solutions pour le vaincre. Tim Herrera a nommé sa solution : la "MFD" pour "Mostly Fine Decision". Comprendre : la "principale bonne décision".

Oui, on sait, dans notre société actuelle, il est très difficile de faire des choix car les options sont infinies. C'est d'ailleurs pour cette raison que le phénomène du FOBO est apparu.

Pour passer outre ce symptôme, vous devez définir ce qui vous rendra heureuse, même si ce n'est pas le meilleur choix à prendre. Par exemple, si vous avez envie de passer une soirée à rigoler, acceptez l'invitation de votre ami si drôle. Si cette robe vous va, vous fait une taille sublime et ne coûte que 50€, foncez !

Vous devez ainsi avancer selon ce qui vous rend heureuse, sans penser au reste. Le FOBO ne passera pas par nous. Non mais.

Les dossiers
À voir
Aussi

Sur le même thème