Avec son clip "Pynk", Janelle Monáe célèbre le "pussy power"

Janelle Monáe dans Pynk
Janelle Monáe dans Pynk
Vous connaissiez le "girl power", voici venu le "pussy power". Dans une vidéo ultra-graphique, la chanteuse Janelle Monáe célèbre la couleur rose en arborant une magnifique robe en forme de vulve.
A lire aussi
I Am Like Other Girls, le compte Instagram qui célèbre la sororité
News essentielles
I Am Like Other Girls, le compte Instagram qui célèbre la...

"Rose comme l'intérieur de ton bébé (on est tous rose / Rose comme les murs et les portes, peut-être (au fond, on est tous juste rose) / Rose comme tes doigts dans mon... peut-être / Le rose est la vérité que tu ne peux pas cacher", dans sa nouvelle vidéo, réalisée par Emma Westenberg et issue de son dernier album Dirty Computer, Janelle découvre l'actrice Tessa Thompson (avec qui elle est en couple) à travers un pantalon rose en forme de lèvres génitales. Une ode au sexe féminin.

Pynk

"Pynk est une célébration impertinente de la création, de l'amour-propre, de la sexualité et du pussy power. Pynk, c'est la couleur qui nous unit tous car le rose est la couleur que l'on trouve dans les coins et recoins les plus profonds et les plus sombres de l'homme partout.... Pynk est l'endroit où l'avenir naît " explique Janelle au magazine Pitchfork.

Entourée de son gang de filles, dans un décor qui voit, lui aussi, la vie en rose, la chanteuse très engagée dans le mouvement Time's up et son chorégraphe Jemel Mc Williams orchestre une danse de la vulve unique en son genre : le poing levé, entre filles dans un cabriolet ou allongé les fesses relevées. Grimes, qui collabore au titre, confiait sur Instagram : "Il y a un an, Janelle m'a joué 20 chansons et m'a demandé laquelle était ma préférée et je lui ai répondu : 'Cairement Pynk'.

Sur les réseaux sociaux, le clip a fait de nombreux adeptes.

Où est-ce que je peux acheter un pantalon vagin ?

Rien ne sera jamais mieux que Tessa Thompson debout entre les jambes du pantalon vaginal de Janelle Monae dans la vidéo Pynk pendant que Janelle chante : Rose comme la langue qui descend, peut-être. Rose comme le paradis trouvé".

Un donut doigté, une huître ouverte, un agrume en coupe sagittale... Dans sa vidéo, on croise quasiment toutes les métaphores du sexe féminin et de jolies paires de culottes dont une mentionnant "I grab back" ("j'attrape en retour"). Une manière pour Janelle Monáe de répondre à la tristement célèbre phrase de Trump "I grab women by the pussy" ("J'attrape les femmes par la chatte"). Le monsieur est prévenu.

Sur le même thème