Le "mosting" : quand la perle rare disparaît d'un seul coup

Le "mosting", la technique pire que le "ghosting".
Le "mosting", la technique pire que le "ghosting".
Vous avez rencontré quelqu'un qui vous a donné l'impression d'être la perle rare avant de disparaître du jour au lendemain ? Vous avez été victime de "mosting". Explications.
A lire aussi
Couper du savon, l'intrigante tendance bien-être qui buzze
News essentielles
Couper du savon, l'intrigante tendance bien-être qui buzze

Le "ghosting", cette technique de dating qui consiste à disparaître du jour au lendemain après plusieurs rendez-vous ou avoir échangé des messages, est en train d'être concurrencée par une méthode encore plus délirante. Il s'agit du "mosting". Ce terme a été créé par Tracy Moore dans le Mel Magazine : "Ce n'est pas seulement faire des compliments et être flatteur, c'est faire semblant d'être épris d'une personne alors que ce n'est pas le cas." Pour elle, il s'agit même d'une sous-catégorie du ghosting mais avec des conséquences bien plus dévastatrices. "Le mosting est vraiment plus déroutant et douloureux car ce n'est pas seulement une rencontre pas géniale que l'on n'est pas obligée de répéter. La personne vous a vraiment fait sentir que vous aviez une connexion rare", a expliqué Tracy Moore au Huffington Post.

L'idée de son essai est venue après avoir lu un article de Gabrielle Ulubay dans le New York Times intitulé "Modern Love", c'est-à-dire "Amour moderne". Dans ce dernier, elle expliquait qu'elle avait passé une nuit avec un homme qu'elle avait rencontré sur une application de rencontres et avec qui elle a eu des rapports sexuels. Celui-ci n'a cessé de dire à quel point il la trouvait intelligente, drôle et a même fini par lui confier : "Je pense que tu es la fille de mes rêves. Je n'arrive pas à croire qu'on se soit rencontré sur Tinder." Des choses qu'il a continué à répéter le lendemain puisqu'il est resté avec elle jusque dans l'après-midi.

Si la jeune femme ne s'était pas véritablement posé la question de ce que cette aventure pourrait donner, le comportement de son amant l'aurait poussée à se dire que finalement, elle était peut-être tombée sur la perle rare. Apparemment non, puisqu'après tous les efforts déployés par son amant, celui-ci a tout simplement disparu. Un phénomène que Tracy Moore a analysé comme récurrent en discutant avec ses amies.

Le "mosting" est de plus en plus répandu.
Le "mosting" est de plus en plus répandu.

Pourquoi "moster" quelqu'un ?

Attention, si certains pensent que tout cela ne se passe que dans la tête de Tracy Moore et de ses amies, ce n'est absolument pas le cas. Interrogé par le HuffPost, le coach spécialisé dans les rencontres Nick Notas a confirmé que le "mosting" est une véritable tendance, qui concerne aussi certains de ses clients. "Ces hommes savent que la flatterie est une façon facile de susciter l'intérêt. Habituellement, ils pensent à avoir un rapport sexuel sans suite et n'ont pas le courage de le dire franchement. Parce que s'ils le font, ils pensent que certaines femmes ne coucheront pas avec eux."

Pour Joshua Pompey, expert du dating, la situation pourrait être bouleversée par l'arrivée d'une autre femme dans l'équation qu'il considère comme mieux que la précédente. Mais "dans beaucoup de cas, l'homme peut véritablement sentir la passion qu'il montre et réalise plus tard que le sentiment n'est plus là. Au lieu de confronter la femme, il choisit lâchement de disparaître. C'est la marque d'un homme immature et indélicat qui ne se soucie pas des émotions de l'autre personne", a-t-il expliqué au Toronto Sun . Un tel comportement peut aussi traduire des troubles de l'attachement où une personne préfère fuir de peur que les choses deviennent réelles et se transforment en véritable relation.

Attention, si la question du "mosting" a été soulevée par des femmes et les exemples recueillis concernaient des hommes, l'inverse est tout à fait possible. Tout comme le "ghosting", cette nouvelle tendance n'est pas l'apanage du sexe masculin. Alors, pour que chacun puisse tenter d'éviter au maximum une telle mésaventure, la clé reste sans aucun doute de rester vigilant.e et d'essayer de détecter les signes. Et si vous êtes du genre à pratiquer le "mosting", sachez que l'honnêteté est toujours la meilleure solution. Un peu de courage, que diable.