Quand les enfants troquent leurs armes en plastique contre des jouets

La Fabrique à Neuf, une ressourcerie de la région parisienne, propose aux enfants (mais aussi aux parents) de venir troquer leur armes factices contre des jeux de sociétés, des livres mais aussi BD, jouets et peluches ... et tout ça gratuitement !
A lire aussi
Génération tablette : "Les enfants réclament le même jouet que leurs parents"
education
Génération tablette : "Les enfants réclament le même...

À l'approche des fêtes de fin d'année, c'est une très belle initiative qu'a prise La Fabrique à Neuf. Suite aux attentats du 13 novembre, Pierre Garnier, directeur de cette ressourcerie de Corbeil-Essonnes, en région parisienne, a eu l'idée de lancer l'opération "Faites la paix, pas la guerre". Du 1er au 31 décembre, les enfants peuvent échanger leurs armes en plastique, mêmes abîmées, pour des jouets, des jeux de société, des livres, des BD, des peluches ou encore des DVD. Une manière originale et citoyenne de "désarmer" les jeunes.

Généralement, une ressourcerie donne une nouvelle vie aux objets pour les revendre à bas coût. Cette fois, le concept est tout autre. Toutes les fausses armes récoltées seront détruites. Le but ? Tout d'abord, faire un geste symbolique. "Des enfants qui déposent les armes, c'est symbolique pour contrebalancer l'ambiance de guerre qui règne", confie Laëtitia Doger, la responsable de la ressourcerie, au Parisien. Et derrière cela, un très beau projet : réaliser avec les enfants d'établissement scolaires "une oeuvre artistique symbole de paix" en réutilisant les matériaux des fausses armes fondues.

Le dialogue pour expliquer

Face au succès de l'opération "Faites la paix, pas la guerre", le directeur de La Fabrique à Neuf, Pierre Garnier,interrogé par RMC, explique : "Les parents sont motivés par le fait de dire : 'on préfère que nos enfants n'aient pas de jouets qui ressemblent à des fusils ou à des pistolets'". Les tragiques événements du 13 novembre devraient d'ailleurs avoir un impact important sur les cadeaux que les enfants trouveront sous le sapin le jour de Noël cette année. Ainsi, la chaîne de magasin de jouets Toys 'R' Us a décidé de retirer toutes les armes factices de ses rayons, du moins temporairement.

Pour le pédopsychiatre Rafi Kojayan, pédosychiatre et auteur de L'éducation positive, c'est malin (Éd. Quotidien Malin), si jouer avec de fausses armes ne serait pas dangereux et permettrait même à l'enfant de "réguler ses pulsions internes", les parents se doivent de privilégier le dialogue afin d'expliquer pourquoi "ils ne préfèrent pas qu'il joue à la guerre pour le moment."

Pour échanger les fausses armes contre des jouets et des livres, rendez-vous dans ces 3 ressourceries : à Ris-Orangis (9/11 rue Paul Langevin), à Corbeil-Essones (45 Avenue Paul Maintenant) et à Montgeron (46 Avenue Jean Jaurès).

À voir
Aussi