Une émission diffuse un tuto maquillage pour femmes battues et fait scandale

Au Maroc une démonstration de maquillage pour femmes battues fait scandale
Au Maroc une démonstration de maquillage pour femmes battues fait scandale
Deux jours avant la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, une émission marocaine a diffusé un tuto maquillage à destination des femmes battues qui souhaitent camoufler leurs ecchymoses. Après un tollé sur les réseaux sociaux, la chaîne a présenté ses excuses.
A lire aussi
Les femmes doivent-elles (vraiment) arrêter de travailler le 7 novembre à 16h34 ?
News essentielles
Les femmes doivent-elles (vraiment) arrêter de travailler...

"Le vert est utilisé à l'aide d'un pinceau pour camoufler la partie rougeâtre". En amont de la journée internationale de l'élimination des violences faites aux femmes vendredi 25 novembre, l'émission de télé marocaine Sabahyate a jugé normal d'offrir un tuto make-up aux femmes battues pour leur apprendre à camoufler bleus et autres traces de coups. Diffusée mercredi dernier, cette séquence de très (très) mauvais goût met en scène une jeune femme au visage faussement tuméfié. A ses côtés, la présentatrice Lilya Mouline donne alors des conseils pour cacher tout ça. "Un correcteur orange puis jaune, puis un fond de teint", permettent de recouvrir un oeil au beurre noir, explique-t-elle notamment. A la fin de la séquence, l'animatrice conclut en toute simplicité :

"Nous vous avons donc donné une astuce pour vous maquiller, poursuivre votre vie et même vous rendre à votre travail sans avoir de souci à vous faire. Merci, je vous souhaite des jours meilleurs".

Lors de sa diffusion sur la chaîne publique 2M, cette émission matinale est passée inaperçue auprès des téléspectateurs. Il aura finalement fallu attendre le lendemain, jour de la mise en ligne de Sabahyate sur le site de la chaîne, pour que l'électrochoc ait lieu. Sur Twitter notamment, les internautes ont été extrêmement nombreux à s'en prendre à la chaîne et à ironiser sur ce manque de discernement : "Idée tuto : comment convaincre tes voisins que tu es tombée dans l'escalier pour la 12e fois", "Œil au beurre noir, des bleus, pas grave ! La maquilleuse de 2M a le produit miracle", "Lamentable : à quand une émission de relooking pour femmes violées ?", ou encore "La bêtise, elle, ne se camoufle pas"... Des tweets outragés qui ont finalement été utiles puisque dès le lendemain (vendredi 25 novembre), 2M a retiré la vidéo et publié un long communiqué sur Facebook pour présenter ses excuses.

"La direction estime que cette rubrique est complètement inappropriée et comporte une erreur d'appréciation éditoriale compte tenu de la sensibilité et de la gravité du sujet de la violence faite aux femmes", peut-on lire notamment.

"La direction estime que cette rubrique est complètement inappropriée et comporte une erreur d'appréciation éditoriale compte tenu de la sensibilité et de la gravité du sujet de la violence faite aux femmes", peut-on lire notamment.

De son côté, Lilya Mouline a présenté des excuses plutôt maladroites. Interrogée par le site Yabiladi, elle explique que les victimes de violences conjugales "ont déjà été soumises à une humiliation morale" et qu'elles n'ont donc "pas besoin de subir le regard d'autrui". Insistant bien sur l'humiliation ressentie par les femmes battues, elle ajoute : "Les femmes ont honte de sortir dans la rue avec des bleus sur le visage. En plus de ce qu'elles ont vécu, doivent-elles être mises de côté et enfermées chez elles le temps que ces bleus partent ?"

6 femmes marocaines sur 10 victimes de violences

Les excuses de la chaîne et de sa présentatrice n'ont pas convaincu les internautes. "Je dormirai mieux ce soir maintenant que je sais que ce n'était qu'une 'erreur d'appréciation'. Vous faites honte à ce pays et méritez au moins un avertissement de la HACA (Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle, ndlr) et un licenciement pour faute grave de tous les responsables en lien avec ce programme", s'est emportée une internaute sur Facebook.

Rappelons qu'au Maroc, plus de 6 Marocaines sur 10 ont déjà été victimes de violences au sein de leur couple, soit un peu plus de 6 millions de femmes. Seulement 3% des victimes osent porter plainte et seulement 1% des hommes coupables de violences sont poursuivis au pénal, d'après une enquête nationale sur la violence à l'égard des femmes, publiée en 2010 par le Haut commissariat au plan (HCP).