Copwatch : le ministère de l'Intérieur veut le blocage du site antiflics

Par La rédaction
Publié le 7 octobre 2011

Copwatch : le ministère de l'Intérieur veut le blocage du site antiflics
Partages
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Le ministère de l'Intérieur a déjà porté plainte pour diffamation contre le site Copwatch. La place Beauvau a aujourd'hui déposé un référé, qui sera examiné le 12 octobre par le Tribunal de grande instance de Paris, dans le but de bloquer toutes les pages web visant à dénoncer le mauvais comportement de certains policiers.


Le ministère de l’Intérieur a déposé un référé au Tribunal de grande instance de Paris, pour demander le blocage de Copwatch. Ce site Internet, visant à dénoncer les agents des forces de l’ordre aux pratiques douteuses, publie des photos ainsi que des commentaires sur des policiers et gendarmes. D’après Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère, ces pages sont « diffamatoires et injurieuses » et « mettent en péril la sécurité des fonctionnaires de police et des militaires de la gendarmerie ».
Pour appuyer sa demande, la place Beauvau met en avant la plainte d’un agent de Seine-et-Marne fiché sur Copwatch, qui aurait reçu une cartouche de fusil dans sa boîte aux lettres. D’autres policiers fichés ont également porté plainte contre le site Internet. Le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a jugé que « ce fichage est absolument insupportable et scandaleux ».

Nicolas Pouilley

(Source : Lefigaro.fr)

VOIR AUSSI

Copwatch : le site antirépression qui fiche les policiers
Trois policiers se suicident en deux heures
Colloque « femmes et villes », le sentiment d’insécurité dans les villes
Mapmymobile : l’appli qui permet de suivre ses ados à la trace

Voir aussi :  culture web    internet    securite   
Quel smartphone HTC est fait pour vous ?
Que vous soyez une working girl accomplie ou une épicurienne qui aime shooter tout ce qu’elle voit, les smartphones HTC répondront à vos besoins.  
 

Commenter

10 commentaires

country33 - 07/10/11 11:53
Je ne trouve pas normal que des sites comme ça existent, les flics on en a besoin et certains sont en sous marin pour notre sécurité à tous.
jeant - 07/10/11 13:17
Il serait urgent de le fermer!
sandrine6405 - 07/10/11 13:54
quand je vois ça j'ai l'impression qu'il n y en a que pour les voyous ! La police ne peut plus faire son travail sans entrave
angelabeille - 07/10/11 13:55
Je ne savais pas qu'il y avait ce genre de site ! Il y a vraiment de tout..... et mettent en danger des hommes sous couvertures...
- 07/10/11 15:58
il faut fermer ces sites d'incitation à la violence
gotteserbin - 10/10/11 12:56
Je suis contre toutes sortes d'incitation à la violence. De plus, le site n'a pas été fait pour une bonne cause. Il faut le fermer.
roxia57290 - 11/10/11 07:55
j aime pas tout ses site qui invite a la violence nos jeune en vois deja assez qui peuvent leur donner des idee farfelus alors arretons les betise et laissons leur une vie meilleur
omaha - 29/01/12 12:37
mais il semble que copwatch renait de ces cendres, drole de site quand même
omaha - 29/01/12 12:38
mais il semble que copwatch renait de ces cendres, drole de site quand même
ircarformation - 05/04/12 19:40
Les policiers ont une fonction socile des plus importantes et je pense que nous avons tous un jour été contend de les voir arriver. Cependant il y a toujours quelque brebis galeuse qui abusent du pouvoir qui leur a été confié et qui font la honte de leur profession. La tentation est assez grande de les couvrir pour éviter que la faute d'un seul ou d'un petit nombre vienne entacher la réputation de toute une profession. Donc, pour revenir à copwatch, que je ne connaissais pas il y a encore un petit quart d'heure, si nous sommes toujours en démocratie, un individu ou un groupe peut et doit dénoncer les comportements d'une autre personne ou d'un autre groupe dans la mesure ou ces comportements vont à l'encontre même de la loi. Soit, il y a des preuves et leur plaintes devraient etre examinées avec soin et le groupe en question devrait être corrigé de ses erreurs (s'il n'a pas été capable de le faire par lui même). Soit il n' y en a pas et la justice sait très bien s'occuper des affaires en diffammation.En dernier ressort, ce n'est pas en cachant les choses qu'on reussit à les resoudre, mais en les montrant de façon précises et correctement documentées.

Rejoindre le Groupe

Entreprises partenaires

Fermer