Des alertes sanitaires « en temps réel » pour les pharmacies

Des alertes sanitaires « en temps réel » pour les pharmacies
Des alertes sanitaires « en temps réel » pour les pharmacies
L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et le Conseil national de l'Ordre des pharmaciens (CNOP) ont décidé de mettre en place un système d'information « en temps réel » des alertes sanitaires concernant les retraits et rappels de lots de médicaments.
A lire aussi
Alerte sanitaire : le bisphénol A toxique même à faible dose
femmes
Alerte sanitaire : le bisphénol A toxique même à faible...


Dans le but de mettre en place un système d’information plus performant en matière de rappel et de retrait de lots de médicaments, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) et le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) ont décidé d’informer les pharmaciens en « temps réel ».

L’Afssaps et le CNOP doivent signer pour cela, le 3 novembre prochain, deux conventions, l’une prévoyant les modalités générales de leur collaboration et l’autre relative aux rappels de lots. Dans les faits, à partir du 3 novembre prochain, les alertes liées aux retraits et rappels de lots, validées par l’Afssaps, seront communiquées par le pharmacien responsable du laboratoire concerné à l’hébergeur du Dossier Pharmaceutique (DP). Elles seront alors immédiatement relayées à l’ensemble des pharmacies connectées au dispositif DP (soit aujourd’hui 20 700 officines sur 22 957). Les pharmaciens prendront alors connaissance de l’alerte par un message bloquant sur leurs écrans d’ordinateur. Ce dispositif fonctionnera d’ailleurs 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Pour Dominique Maraninchi, directeur général de l’Afssaps, « il est important que l'Afssaps puisse compter sur un outil performant pour informer les pharmaciens des mesures immédiates à prendre pour bloquer la distribution/dispensation des médicaments qui présentent un risque pour la santé. Chaque professionnel a une responsabilité dans la mise en œuvre des décisions de retrait et des retours des produits à son fournisseur ».
Jusqu'ici, l’organisation des rappels de lots était encadrée par une convention entre le CNOP, le Leem (les entreprises du médicament) et la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique. Ils étaient transmis par fax aux grossistes-répartiteurs qui relayaient l’information aux pharmacies au moyen d’un bordereau glissé dans le bac de livraison des médicaments.

Alexandre Roux

(Source : lefigaro.fr)
Crédit photo : Comstock

VOIR AUSSI

Alerte sanitaire : le Bisphénol A toxique même à faible dose
Alerte conso : Intermarché retire les laits pour bébé Guigoz
Bisphénol A : l’Assemblée l’interdit dans les contenants alimentaires
Afssaps : la liste des 30 médicaments sous surveillance renforcée
Afssaps : un formulaire pour signaler les effets indésirables des médicaments