Prothèses PIP : « Pas de risque accru de cancer » assure Xavier Bertrand

Par Marine Deffrennes
Publié le 23 décembre 2011

Prothèses PIP : « Pas de risque accru de cancer » assure Xavier Bertrand

Prothèses PIP : « Pas de risque accru de cancer » assure Xavier Bertrand

© AFP
Partages
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Le ministère de la Santé Xavier Bertrand a rendu un avis à propos des prothèses mammaires PIP ce matin : les implants ne provoqueraient pas de risque accru de cancer, mais le retrait préventif reste préconisé pour toutes les femmes.


L’avis était attendu depuis une semaine. Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, recommande ce matin le retrait préventif des implants de la marque Poly Implant Prothèses (PIP), pour toutes les femmes, même celles dont les prothèses seraient intactes.
En effet, les prothèses fabriquées avec un gel de silicone non médical ont plus de chances de se rompre, provoquant des fuites de gel dans les tissus et la glande mammaire qui peuvent être à l’origine de réactions inflammatoires sérieuses. D’après l’avis scientifique rendu hier soir par l’Institut national du cancer (Inca), « les risques bien établis liés à ces prothèses sont les ruptures et le pouvoir irritant du gel pouvant conduire à des réactions inflammatoires, rendant difficile l'explantation ». Néanmoins, selon l’Inca, il n'y a pas à ce jour de « risque accru de cancer chez les femmes porteuses de prothèses de marque PIP en comparaison aux autres prothèses ». Le ministère souligne ainsi que parmi les huit cas de cancers détectés chez des femmes porteuses de prothèses PIP, il n’a pas été possible d’établir de lien de causalité.
Le retrait à titre préventif « sans caractère d’urgence », sera proposé à toutes les femmes porteuses de prothèses PIP. 30 000 femmes sont potentiellement concernées par cette opération.

(Source : L’express.fr)
Crédit photo : AFP

VOIR AUSSI

Dominique Courtois : « une opération médicale et chirurgicale inédite »

Prothèses PIP : 250 femmes portent plainte en Angleterre
Prothèses mammaires PIP : « J'ai subi 5 opérations à cause d'un implant »
Prothèses mammaires PIP : 30 000 femmes à opérer

Voir aussi :  femmes    sante    cancer   
 

Commenter

13 commentaires

fidjikelyna - 23/12/11 10:16
maintenant qu'ils ont bien semé la panique ils disent le contraire pffff
country33 - 23/12/11 11:23
Ils ont peur de devoir débourser un maximum, alors maintenant ils modèrent leur propos après avoir mis le doute à toutes ces femmes.
ladymam - 23/12/11 21:12
après avoir souffert et payer cher , elles vont devoir les faire enlever !!
linelu7 - 26/12/11 21:34
c'est hallucinant qu'on puisse vouloir passer sur la table d'opération pour une intervention aussi inutile que coûteuse sans en mesurer les conséquences...et maintenant, elles sont contraintes d'y repasser...
angelabeille - 27/12/11 07:10
'pas de risque accrue' mais en attendant des milliers de femmes ont mis cela en faisant confiance du 100% sans danger.
jeant - 27/12/11 22:29
J'ai envie de le croire! Evidemment, lui il n'en porte pas donc il ne risque rien!
linelu7 - 28/12/11 19:08
oui, en toute confiance et c'est bien ça le problème, on ne mesure pas assez la portée de ses actes et on ferait mieux de penser à voir un psychologue plutôt que de se faire implanter un corps étranger...
jujuleretour - 28/12/11 19:11
lorsque qu il s agit de protheses reparatrice suite a une maladie ,, je pense que ce doit etre extrememnt difficile psychologiquement ,,,,
linelu7 - 28/12/11 21:58
suite à une maladie, c'est une chose, si ça peut rendre sa dignité à quelqu'un. Mais quand on est en pleine forme et qu'on a recours à ce genre de choses...
sandrine6405 - 28/12/11 22:12
en tout cas il y a surement des risques puisqu'il est préconisé le retrait de ces implants. de plus la sécurité sociale maintenant porte plainte contre la société qui les as vendues
country33 - 28/12/11 22:14
Ils ont trop de demandes pour maintenant les enlever alors ils minimisent les choses, les femmes ont peur c'est normal.
sandrine6405 - 28/12/11 22:16
Tout à fait, ils veulent limiter les frais surtout liés à toutes ces opérations vu le déficit de la sécurité sociale, et puis encore un procès
franmic64 - 06/02/12 18:48
Comment un ministre peut -il le prétendre, il ne faut pas se fier et porter plainte!
Fermer