Coupe du monde 2014 - Match France / Géorgie du 6 septembre : score et résumé

Coupe du monde 2014 - Match France / Géorgie du 6 septembre : score et résumé
Coupe du monde 2014 - Match France / Géorgie du 6 septembre : score et résumé
Dans cette photo : Didier Deschamps
Vendredi soir, les Bleus de Didier Deschamps se déplaçaient à Tbissili pour affronter la Géorgie dans le cadre de sa qualification pour la Coupe du Monde 2014. La France a-t-elle marqué ? Où en est-elle dans son groupe ? Résumé.
A lire aussi
Coupe du monde de football : les Bleues gagnent leur 1er match
femmes
Coupe du monde de football : les Bleues gagnent leur 1er...


Pour se maintenir à la deuxième place d'un groupe I trusté par le géant espagnol, l'Equipe de France de football devait marquer, ce vendredi, contre la Géorgie. En effet, après 4 défaites, 1 nul et 1 victoire en 2013 à l'ère Deschamps, on ne peut pas dire que l'équipe ait brillé.

Désaimée par son public depuis la précédente Coupe du Monde et l'épisode "du bus", les Bleus de Blanc, puis de Deschmamps peinent, depuis, à reconquérir leur niveau et le soutien des supporters.

Et ça n'est malheureusement pas le match d'hier, retransmis sur M6, qui devrait faire changer d'avis un public pourtant nombreux devant son écran pour suivre cette épreuve de qualification. Eh oui, après près de 95 minutes, les anciens Champions du monde ne seront pas parvenus à marquer un but, tout comme leurs adversaires (pour lesquels ce score s'apparente presque à une victoire), laissant le score final à un peu enthousiasmant 0-0.

Pourtant, les 10 dernières minutes du match auront laissé un peu d'espoir, tant l'équipe emmenée par Franck Ribery (potentiel ballon d'or, sur lequel on eût aimé compter davantage) eut d'occasions manquées. La faute au gardien Géorgien, héroïque avec trois arrêts miraculeux.

Las, c'est donc avec un maigre point, et pas les trois espérés, que les Bleus regagnèrent le vestiaire. Benzema n'aura toujours pas marqué (après plus de deux ans de résultat nul en équipe de France). Quant à l'entraîneur Didier Deschamps, il avancera, comme à son hab itude, de "belles choses", exaspérant plus encore les internautes, toujours plus exaspérés sur les réseaux sociaux, comme Pierre Menez, parti se coucher après le match...

Comme il semble loin, le Brésil.