Les étudiants en médecine en colère

Les étudiants en médecine en colère
Les étudiants en médecine en colère
Plusieurs étudiants en médecine se rassemblent cette après-midi pour obtenir l’annulation définitive de l’une des épreuves de leur examen. En effet, par un malheureux concours de circonstances, l’épreuve critique d’article, réputée comme la plus délicate, a été annulée puis reportée à deux reprises.
A lire aussi
Comment maîtriser sa colère au bureau ?
Mag
Comment maîtriser sa colère au bureau ?

Mercredi dernier, les étudiants en sixième année de médecine ont vécu un vrai cauchemar. L’une des épreuves de leur examen de fin d’année a été annulée à deux reprises, dans la même journée, avant d’être finalement reportée.
En effet, alors que, ce mercredi matin, les textes de la première épreuve comportaient des fautes d’orthographe, sur un tableau de résultats, une ligne était décalée. « Ces erreurs, source de confusion pour les candidats, ont motivé la décision» d’interrompre l’épreuve, a expliqué dans un communiqué le Centre national de gestion (CNG). Entre 7 200 et 8 000 étudiants ont donc vu leur examen interrompu deux heures après le début de celui-ci.
Les futurs médecins ont ensuite été convoqués dans l’après-midi même pour plancher sur un sujet de secours.  Or, les centres d'examen de Toulouse et de Marseille, ne disposaient pas d’un nombre suffisant de copies. En outre, le sujet ayant été distribué trop  tôt dans la région Rhône-Alpes, des cas de tricherie ont rapidement été constaté. Une fois de plus, l'épreuve a dû être annulée, quelques minutes après avoir commencé. Elle a finalement été reportée au 24 juin. Réputée comme la plus difficile, la LCA est la dernière des dix épreuves du concours de médecine menant aux spécialités, comme la cardiologie ou la radiologie.
Révoltés et furieux, les élèves ont décidé de se mobiliser ce vendredi après-midi, dès 14 heures,  devant le ministère de la Santé, afin d’obtenir l’annulation définitive de cet épreuve critique d’article (LCA) dont ils se souviendront longtemps...

(Source : leparisien.fr)

Charlotte Charbonnier

VOIR AUSSI :

Étudiants : La rentrée universitaire va coûter cher

Vanina, Médecin, Chef de clinique

Comment devenir ambulancière ?


comments powered by Disqus