Québec, les associations de parents catholiques déboutées

Par exhine , tendances
Publié le 22 mars 2012

 9   

Contributeur
Québec, les associations de parents catholiques déboutées
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Les parents de Drummondville qui réclamaient judiciairement l'exemption, pour leurs enfants, du cours d'éthique et culture religieuse (ECR) institué par le ministère québécois de l'Éducation en 2008 au motif qu'il porterait atteinte à leur droit à la liberté de conscience et de religion, ainsi qu’à celui de leurs enfants, ont été déboutés par la Cour suprême du Canada.

 

En 2008, le programme d’éthique et de culture religieuse (« ECR »), rendu obligatoire dans les établissements scolaires du Québec, remplace les programmes d’enseignement moral et religieux catholique et protestant. Des parents et associations de parents catholiques ont alors demandé à la commission scolaire d’exempter leurs enfants du cours ECR. La direction du Service des ressources éducatives aux jeunes refuse d'accorder des exemptions et le conseil des commissaires de la commission scolaire, appelée à se prononcer en appel de la décision, la confirme.


Les parents s’adressent alors à la Cour supérieure et sollicitent à la fois un jugement déclarant que le programme ECR porte atteinte à leur droit à la liberté de conscience et de religion, ainsi qu’à celui de leurs enfants, et la révision judiciaire des décisions refusant leurs demandes d’exemption du cours ECR.


Les parents/plaignants prétendaient que le programme n'était pas neutre et qu'il exposait leurs enfants au relativisme qui rendait incertaine la transmission de leur foi chétienne à leurs enfants. car cela créait de la confusion chez les enfants.

Les juges statuant en défaveur des plaignants ont argumenté: "Tout d’abord, il ressort de la preuve que le but formel du Ministère ne paraît pas avoir été de transmettre une philosophie fondée sur le relativisme ou d’influencer les croyances particulières des jeunes. Le fait même d’exposer les enfants à une présentation globale de diverses religions sans les obliger à y adhérer ne constitue pas un endoctrinement des élèves qui porterait atteinte à la liberté de religion de L et J. De plus, l’exposition précoce des enfants à des réalités autres que celles qu’ils vivent dans leur environnement familial immédiat constitue un fait de la vie en société. Suggérer que le fait même d’exposer des enfants à différents faits religieux porte atteinte à la liberté de religion de ceux?ci ou de leurs parents revient à rejeter la réalité multiculturelle de la société canadienne et méconnaître les obligations de l’État québécois en matière d’éducation publique."

Voici ce que dit le ministère de l'éducation sur le programme ECR:


"Le programme d'éthique et culture religieuse, qui a remplacé les programmes d'enseignement moral et religieux, catholique et protestant, a été conçu pour tenir compte des capacités des enfants suivant leur âge.

Ainsi, pour les petits, l'éthique consiste à s'attarder, par exemple, à ce qui constitue pour eux le bonheur, comme visiter leurs grands-parents. Il s'agit aussi de découvrir, par les exemples de chacun, la diversité des points de vue. On passe ensuite à la question du partage entre amis, avant de traverser au secondaire pour s'acclimater aux concepts de liberté, de justice, puis, enfin, de la tolérance.

Dans le volet religion, on s'initie aux fêtes et rites, puis aux religions et à leurs fondateurs, avant d'aborder au secondaire l'histoire d'institutions et de personnages marquants d'ici, pour finir par se pencher sur ce que proposent les grandes religions aux questions existentielles.

Avec ce programme, le ministère de l'Éducation voulait faire du dialogue la clé de l'avenir, dans un esprit de « respect réciproque des valeurs et des croyances ». L'objectif du programme est de voir apparaître « une jeunesse capable de puiser, sans préjugés, aux sources des traditions - chrétienne, juive, amérindienne - et aux expériences plurielles du présent, pour façonner un avenir d'égalité et de justice."

 

Crédit : AFP

Voir aussi :  religion   
Cet article a été publié par un membre de la communauté, et non par la rédaction de Terrafemina. L'opinion qui peut y être exprimée n'engage que son auteur. Quant au contenu, il peut comporter des erreurs. N'hésitez pas à nous en faire part via le formulaire de contact
 

Commenter

9 commentaires

francoised - 22/03/12 17:34
L'AFP ne connaît rien au dossier. 1) Les associations n'étaient pas que catholiques LOIN DE LÀ. Il y avait des Coptes, des protestants, des laïcs (association canadienne des libertés civiles). 2) "Les parents/plaignants prétendaient que le programme n'était pas neutre ", la juge Deschamps (pourtant très partiale lors de l'audience à laquelle l'AFP n'a pas assisté) a reconnu que le cours n'était pas neutre, « le neutralité absolue n'existe pas » mais que pour elle c'est pas grave, une «dissonance cognitive» étant bonne pour apprendre la « tolérance ». Pour plus de détails et plus d'information : http://www.xn--pourunecolelibre-hqb.com/search/label/%C3%A9thique
jeant - 22/03/12 17:41
En plus seuls 40% des québécois veulent que ce cours soit conservé... Qu'on laisse un peu aux parents le soin de l'éducation religieuse de leurs enfants, c'est pas le rôle de l'école!
exhine - 22/03/12 17:47
Les parents qui ont été jusqu'à la cour suprème se revendiquent catholiques. Il ne faut pas accuser l'AFP, j'ai basé mon article sur d'autres sources, j'ignorais même que l'AFP avait fait une dépêche sur ce sujet. Si vous lisez l'article et le comprenez, vous constaterez que je ne parle des associations que pour les premières demandes d'exemption, ensuite seuls les parents sont cités, et que de plus je n'ai jamais écrit que c'était uniquement des associations catholiques. Si vous voulez la totalité du jugement allez sur http://scc.lexum.org/fr/2012/2012csc7/2012csc7.html C'est la version intégrale et détaillée du jugement sans commentaire ni remarque.
exhine - 22/03/12 17:53
Mais ces cours n'imposent et ne favorisent aucune religion par rapport à une autre. Vous avez peur de quelle concurrence? De plus, si vous lisez bien, les cours d' ECR remplacent les cours de religions. Si l'ecr n'a pas sa place dans l'éducation, alors que les religions font partie de l'hitoire de l'humanité, les cours consacrés à une seule religion, en oubliant de décrire les autres, ont encore moins à figurer dans les programmes scolaires.
francoised - 22/03/12 18:33
«Mais ces cours n'imposent et ne favorisent aucune religion par rapport à une autre. » Ce qui ne veut pas dire qu'il n'impose rien. Lire http://www.xn--pourunecolelibre-hqb.com/2012/02/declaration-de-m-e-marks-phillip-avocat.html Voir par exemple : http://www.dailymotion.com/video/xowec6_me-mark-phillips-match-nul_news#from=embediframe
francoised - 22/03/12 18:36
«Si vous voulez la totalité du jugement allez sur http://scc.lexum.org/fr/2012/2012csc7/2012csc7.html C'est la version intégrale et détaillée du jugement sans commentaire ni remarque. » Je connais très bien la cause, le jugement est d'ailleurs tronqué, Deschamps aligne des sophismes très douteux. Il omet tout un pan de ce qui a été dit : http://www.xn--pourunecolelibre-hqb.com/2011/05/le-programme-ecr-en-cour-supreme-du.html La presse anglophone n'a pas du tout été tendre pour ce jugement, exemple de Barbara Kay: http://fullcomment.nationalpost.com/2012/02/22/barbara-kay-the-states-new-place-in-the-souls-of-the-nation/
exhine - 23/03/12 08:25
Francoised, vous donnez des opinions et vous citez des inteprêtations, ce que je n'ai pas fait. 1 Je situe le contexte, Québec 2008 le cours ecr remplace les cours.... 2 Je retrace succintement le parcours judiciaire 3 Je donne les arguments des plaignants 4 Le verdict et sa motivation 5 La version/explication du ministère pour faire l'équilibre avec les parents 6 En réponse je mets le lien vers le jugement dans son intégralité. J'ai essayé de me montrer le plus impartial possible en restant clair, précis et court pour éviter un article long et rébarbatif et pour permettre à celles et ceux qui le lisent de se forger une opinion personnelle. J'ai justement volontairement pris la précaution de m'interdire les remarques et commentaires venant des sites catho modérés, radicaux ou intégristes ou du vatican ou encore des anti-cléricaux, des résistants aux oppressions religieuses. Pourquoi Mark phillip et Barbara Kay ou un autre auraient-ils une opinion plus indispensable que celle que le quidam se fera en lisant le jugement et l'article?
exhine - 23/03/12 08:47
Vous donnez des liens mais quel sont vos arguments à vous? En quoi un jugement en dernière juridiction qui confirme ceux qui ont été rendus avant est il tronqué? Ce n'est que le dernier jugement d'une série de déconvenues judiciaires, toutes les instances qui se sont prononcées se sont donc fourvoyées lamentablement? En quoi des cours d'histoire des religions est il une atteinte à la liberté religieuse? De quel droit les parents pourraient ils vouloir restreindre les choix de pensée de leurs enfants? Les religions font partie de l'histoire de l'humanité, pourquoi ne pourrait on pas les expliquer toutes pour que les enfançons sachent dans quoi ils s'engagent? Ne croyez vous pas que de mieux connaître et comprendre les autres et leurs racines culturelles et cultuelles permettrait d'éviter les conflits souvent basés sur la méconnaissance des gens qui ne sont pas comme nous? Ce sont les véritables questions du débat plutôt que les critiques et argumentations sur un jugement bon ou mauvais mais suprême. Tout petit, j'ai appris que les croisés sont allé libéré le tombeau du christ des infidèles et je suis sur que les musulmans ont entendu que les valeureux combattants arabes ont bouté les infidèles hors de la terre sainte. Tout le monde a raison et tort à la fois mais ne serait il pas positif, pour l'acceptation des autres, de faire connaître les deux versions aux jeunes?
country33 - 28/12/12 22:28
Je ne pense pas qu'il soit très bon de mélanger tous les genres mais que ce soit au Québec ou ailleurs c'est pareil. Je ne suis pa spour les polémiques mais il faut absolument instruire les personnes sur toutes le sreligions et pas uniquement une seule qui arrange certains.
Les plus lus

L'appli Terrafemina

Entreprises partenaires

Fermer