Israël : les femmes soldats, victimes de discrimination sexiste ?

Israël : les femmes soldats, victimes de discrimination sexiste ?
Des soldates israéliennes ont exprimé leur indignation face à une possible discrimination sexiste au sein de leur unité. Elles assurent que les femmes effectuent les mêmes missions que les hommes, sans pouvoir pour autant profiter des bénéfices tels que les bonus ou les éventuelles promotions.


Les femmes soldats de l'armée israélienne seraient victimes de discrimination au sein de leur équipe, entraînant l’indignation de huit soldates qui appartiennent à l'unité des gardes-frontières, affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Elles ont ainsi quitté leur base pendant quelques heures, sans aucune permission, afin de protester contre les injustices qu’elles relèvent par rapport à leurs collègues masculins. En effet, à la différence de ces derniers, elles ne seraient pas homologuées combattantes, se voyant privées ainsi de plusieurs avantages, tels que l’adjudication d’un équipement basique ou l’impossibilité d’avancer au sein de l’unité.
« Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices », assure l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat, avant d’ajouter « pas de bonus, pas de promotion ».
Le porte-parole de l’unité a qualifié les revendications de ces huit femmes de « totalement infondées », avant d’expliquer qu' « il y a une différence significative entre le rôle d'un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents... ». Reste à savoir si cet acte de protestation sera considéré comme une désertion, risquant une punition ; les soldates assurent de leur côté avoir pris ce risque après des mois de lutte interne.   

Alexandra Gil

Source : lepoint.fr
Crédit photo : « Close to home » de Vidi Bilu et Dalia Hager

VOIR AUSSI

Les femmes soldats australiennes vont pouvoir aller au front
USA : la fin de l’interdiction de combat pour les femmes soldats ?
Pionnières dans des métiers "masculins"