Impôts : Comment les réduire ?

Impôts : Comment les réduire ?
Impôts : Comment les réduire ?

C’est la rentrée : les feuilles d’impôts arrivent dans les boîtes aux lettres. D’abord l’impôt sur le revenu, puis la taxe d’habitation et la taxe foncière. Pas de panique: il est possible d’agir sur sa situation fiscale à condition d’anticiper, et cela avant la fin de l’année, comme nous l'indique Marie Lambert, avocat fiscaliste. 

A lire aussi

Vous vivez en couple ?


Peut-être pouvez-vous vous interroger sur l’intérêt fiscal de vous marier ou de vous pacser, en complétant cette réflexion par les questions relatives à la protection de votre conjoint ? Si vous décidez d’officialiser votre union, pensez à choisir judicieusement la date de l’évènement afin de générer un bonus fiscal important.

Vous touchez des revenus fonciers ?


Si vous déclarez des revenus sur la ligne micro-foncier parce qu’ils sont inférieurs à 15000€, sachez que vous pouvez choisir  le régime du réel qui est plus avantageux si vos frais réels sont supérieurs à l’abattement forfaitaire. Le formalisme supplémentaire sera largement récompensé. Vous pouvez aussi percevoir des revenus exonérés d’impôt en louant avec un loyer plafonné à titre de résidence principale une partie de votre propre résidence principale.

Vous percevez des produits financiers ?


Votre banque vous fait cocher automatiquement par simplicité la case prélèvement libératoire? Si votre taux d’imposition est plus intéressant, vous avez plutôt intérêt à rajouter vos produits financiers sur votre feuille d’impôt. Le prélèvement libératoire est souvent désavantageux pour les dividendes, or de nombreux contribuables paient trop sans le savoir. Il est facile de comparer les résultats sur le simulateur d’impôts.gouv.fr

Vous souhaitez aider un parent ou ami chef d’entreprise ?


Plutôt que de lui prêter de l’argent, il peut parfois être opportun de souscrire au capital de sa société afin de bénéficier d’une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 5 000€ pour les personnes seules ou 10 000€ pour les couples.

Les idées sont nombreuses.


Le fait de rattacher ou pas certaines personnes à votre foyer fiscal peut entraîner une baisse d’impôt. Certaines dépenses bénéficient d’un bonus fiscal conséquent, comme les frais de garde des enfants ou l’achat de certains équipements pour la maison, par exemple afin d’économiser l’énergie ou d’aider une personne handicapée à se déplacer. Les revenus peuvent aussi parfois être ajustés à la baisse. Le patrimoine, tant au niveau de sa composition que de sa transmission, offre de nombreuses opportunités de réductions d’impôt. Certaines plus-values peuvent ainsi être exonérées, par exemple sur les cessions de biens pour une valeur inferieure à 15 000€ ou sur la cession de la résidence principale.  Le gouvernement va réduire certaines niches, mais il reste encore de nombreuses pistes à explorer. Elles reposent souvent sur le bon choix à décider et le respect des conditions posées. En attendant, une geste simple : pensez à vérifier le calcul de vos impôts, et si vous avez trop payé n’hésitez pas à vite déposer une réclamation.

Marie Lambert a publié le guide «  Impôts et vie privée 150 idées d’économies » aux éditions Eyrolles.

VOIR AUSSI :

Demander l'exonération de la taxe d'habitation

Les donations : mode d'emploi