Meuble en kit: pas de panik !

Par
Publié le 2 juillet 2009

Oui c'est en bois, ou du moins, ça y ressemble. Oui, il y a des vis. Et oui, c'est suédois. Mais bonne nouvelle ! Il n'y a pas besoin de l'être (en bois ou suédois) pour savoir monter ce meuble en kit qui trône pour l'instant à l'état de gros carton malveillant au milieu de votre salon.

Recette pour devenir une pro du kit!

Recette pour devenir une pro du kit! © MP. Morel / Photononstop

1ère étape: Psychologique

Le problème du meuble en kit, c’est qu’il effraie. Vous pensez penderie, vous ne voyez que des planches en tous sens.  C’est lourd. Il y a des côtés avec des trous et d’autres sans. C’est censé rentrer dans un coin de votre chambre, pour l’instant ça s’étale dans trois pièces. Et bien sûr, vous n’avez pas réfléchi aux inconvénients de placer trois panneaux devant une porte qui immanquablement, à un moment, va s’ouvrir (d’ailleurs attention, c’est dangereux).


Ressaisissez-vous. Le meuble en kit n’est pas un ennemi. Il est européen, comme vous. Il veut vous faire du bien, il est là parce qu’il est utile, et souvent même, parce qu’il beau. Vous ne pouvez pas prononcer son nom ? Appelez-le ABBA.


Alors regardez-le bien en face, grognez d'un air conquérant, respirez, et suivez les étapes.

 

2ème étape : Préparation.

Tenue : pantalon et basket. Des chaussures à talons risqueraient d’endommager des éléments du meuble si par mégarde vous décidiez de les piétiner, des pieds nus seraient trop vulnérables en cas d’attaque de clous sur le tapis.


Géographie : dans une pièce dégagée et lumineuse, sur le sol mais sur un tapis ou sur de la moquette pour éviter les chocs et les rayures.


Musique : quelque chose de doux mais d’entraînant, pas trop stressant, selon vos goûts vous pourrez opter pour du Diana Ross, du Belle et Sebastien, du Mozart, du Otis Redding, des chants de l’armée russe, du Brassens, voire, du Elton John (mais attention au moment ou vous tomberez sur Crocodile Rock, il ne faut pas danser quand on monte un meuble un kit, c’est trop risqué)


Outils : Un marteau, un tournevis cruciforme, un tournevis simple, un chiffon, vos lunettes si vous en portez, des petits gâteaux, de l’eau et/ou du coca, une boussole (selon la taille de votre meuble, cela peut-être utile).

 

 

3ème étape : action.

1 : on déballe.
Avant tout, disposez tous les éléments fournis bien en évidence sur le sol et sortez la notice pour vérifier que vous disposez bien de tout ce dont vous avez besoin.


2-on visualise.
Réfrénez vos pulsions destructrices et n’ouvrez pas tous les sachets de vis ou blocs de planches d’un coup. Le secret, c’est d’y aller étape par étape après une reconnaissance minutieuse des objets en présence. On repère par où on commence, on vérifie que la planche est dans le bon sens (et que c’est la bonne) en comparant avec la notice, on choisit ses vis et on attrape le tournevis qui va avec.


3-On attaque :
C’est parti. Pour faire simple, les grandes vis avec une moitié de tête (ou vis de ferrures),  les chevilles en bois (p’tits batons) sont en général ce dont on a besoin en premier. On visse les premières aux emplacements indiqués en appuyant fermement sur le tournevis tout en le maintenant bien dans l'axe de la vis. Dans les trous un peu plus gros de la planche qui est censée venir s’unir à celle ou vous avez placé vos vis, vous placez les chevilles à l’aide de quelques coups secs de marteaux, bien dans l’axe, et pas trop fort car les trous ne sont pas si profonds.

 

4ème étape: on déroule.

On suit la notice pas à pas. Même avec du feeling, on peut parfois faire de grossières erreurs alors autant perdre quelques minutes à bien vérifier que telle vis va dans tel trou, ou que tel petit bout de bois ne sert pas (par exemple) à assurer l’équilibre de votre bibliothèque ( ça arrive souvent... ).


Disons qu’en général sur le meuble de base « ABBA », après avoir uni deux planches à l’aide des vis de ferrure et des chevilles, on place une deuxième sorte de vis petites et grosses qui viennent fixer les vis de ferrure (grandes et minces, c’est pas juste) à l’intérieur des planches.


Après avoir suivi le mode d’emploi il reste deux choses sur lesquelles veiller :


-aux découpes nécessaires pour le passage éventuel de tuyaux. Mesurer les dimensions des découpes à prévoir et utilisez dans ce cas une scie sauteuse. (J’espère donc que vous n’avez pas de tuyaux à laisser passer car je ne sais pas utiliser la scie sauteuse qui pour être honnête, me fait un peu peur... )


-à la hauteur précise du meuble si vous souhaitez le fixer au mur. Dans ce cas posez vos marques sur le mur au préalable à l’aide d’un crayon à papier.

 

5ème étape: On vérifie!

- on vérifie que notre nouvelle colonne de CD ne va pas nous assommer un jour sans crier gare, surtout quand on est du genre à ne pas fixer ses meubles au mur. Pour celles qui vivent comme moi sur un plancher en pente, voire en relief, une attention particulière est requise.


-Avant de poser votre encyclopédie en seize volume sur vos étagères, on s’assure que toutes les planches sont bien encastrées (et accessoirement, on vérifie sur la notice le poids maximum qu’elles supportent, et pour info, c’est rarement 100kg, donc adieu l’encyclo)


-Tout est ok… vous êtes trop fortes ! Vous avez construit une Billy toute seule !

 

Building Queen!

You are the building queen !
N’hésitez plus à inscrire «  menuisier » dans la case hobby de votre CV, un petit côté bricolo girl est à la fois utile, sexy, et grisant. Le monde du meuble en kit est vaste et vous n’imaginez pas quels défis passionnants vous attendent (entendez-vous le son de la perceuse au loin ?).


D’ci là n’oubliez pas : la clé du succès, ce n’est pas la molette, c’est vous !

 

Marika Mathieu

Expert

Marika Mathieu
Ancienne journaliste pour Terrafemina, en charge des univers Culture & Société, ainsi que Vie privée, Marika Mathieu est aujourd'hui partie vers de nouvelles aventures.

Voir aussi :  deco    bricolage   
 

Commenter

10 commentaires

leslie2613 - 09/02/10 16:23
le concept est révolutionnaire sans conteste possible mais il faut quand même avoir une certaine connaissance du bricolage car sinon on a tôt fait de tout laisser dans un coin
margotine622 - 10/04/10 18:58
Pfiou ... vive les meubles Ikéa/Alinéa/fly ...
joelasaucisse - 12/04/10 00:27
Pour moi, le meuble en kit permet de développer son aptitude au bricolage et développer la réflexion pour parvenir à monter son meuble.
pussy01360 - 28/08/10 22:49
Moi j'aime bien monter les meubles en kit mais des fois ce n'est pas de la super qualité, c'est dommage.
angel95 - 20/12/11 09:56
Il faut s'organisé pas paniquer et pas s'énerver, nous nous sommes deux nenette et en 30 m un meuble et monté sans erreur alors c'est possible !
franmic64 - 13/01/12 04:31
Cela paraît souvent fastidieux mais avec une bonne préparation, on s'en sort
franmic64 - 13/01/12 04:32
Le seul problème avec ces meubles : ils n'aiment pas les déménagements!
linelu7 - 16/02/12 10:36
hou ! c'est vrai qu'en voyant le mode d'emploi , il vaut mieux entreprendre cela tête reposée ou alors, bonjour le mal de crâne . . .
jeanne-flo - 07/03/12 08:08
Pas de panique , c'est vite dit , même pour un bricoleur averti , les modes d'emplois des meubles en kit sont source de migraines et de week end stressants ...
fleurs06 - 17/06/12 22:50
C'est vrai que les meubles en kit, la plupart du temps, c'est un casse tête quand même, il pourrait faire des notices quand même simplifiés !

Entreprises partenaires

Fermer