Apparu veut taxer les propriétaires qui abusent

Apparu veut taxer les propriétaires qui abusent
Apparu veut taxer les propriétaires qui abusent
Le Secrétaire d’Etat au logement veut faire cesser les abus de certains propriétaires parisiens. Ces abus concernent le plus souvent de très petits logements, loués à prix d'or à des étudiants et jeunes actifs. Dans un entretien accordé à "Libération", le Secrétaire d'Etat au logement Benoist Apparu a déclaré vouloir modérer les loyers, en particuliers ceux des "micrologements".
A lire aussi

Certains propriétaires profitent du manque de réglementations pour appliquer des loyers abusifs pour des chambres de bonnes et des tout petits logements alors que ce sont souvent ceux-là qui sont le plus prisés des célibataires ou des étudiants parisiens. Actuellement, il n'est pas rare de voir des chambres de bonne de 10m2 louées 500 € ou plus, ce qui place le prix locatif à plus de 50€ le m2, pour un petit logement avec seulement un point d’eau.

M. Benoist Apparu a annoncé l’intention de taxer les indélicats en instaurant une taxe très dissuasive pour tous les loyers qui dépasseraient les 40 Euros au m², quand la surface habitable est égale ou inférieure à 13 M². Ceci est fait également pour empêcher les propriétaires de réunir plusieurs chambre de bonnes pour en faire un appartement qui, bien entendu, se loue encore plus cher.

M. Apparu a ajouté que des réflexions étaient en cours au gouvernement pour faire appliquer la loi Carrez "Sur un micrologement, un seul mètre carré manquant permet de revoir à baisse le loyer", a-t-il déclaré. De plus, un site internet devrait bientôt voir le jour, qui exposera des barèmes de loyers quartier par quartier pour éviter les abus des propriétaires gourmands.

comments powered by Disqus