Bactérie tueuse : la propagation se « stabilise »

Bactérie tueuse : la propagation se « stabilise »
Des médecins allemands ont annoncé ce vendredi que le nombre d'infections dues à la bactérie mortelle Eceh  se serait stabilisé. L’origine de la bactérie reste toutefois encore et toujours inconnue.

La mystérieuse bactérie E. coli enterohémorragique (Eceh) a déjà causé la mort de 19 personnes en Europe, dont 18 en Allemagne. Les spécialistes allemands se veulent rassurants et affirment aujourd’hui que la propagation de ce micro-organisme se serait « stabilisée ». Toutefois, son origine et son mode de diffusion restent toujours inconnus.

Une fois la bactérie contractée, elle provoque des hémorragies du système digestif et, dans les cas les plus graves, des troubles rénaux (syndrome hémolytique et urémique, SHU). Selon le Dr Hermann Haller, chef du service de néphrologie au CHU de Hanovre, aucun traitement efficace n’a pour l’heure été identifié. « Ce qui est important, c'est qu'il n'y a aucune thérapie à ce jour qui guérisse complètement et rapidement les patients », a-t-il indiqué au Figaro.
Le 17 juin prochain, les ministres européens de l’Agriculture seront probablement conviés à Luxembourg dans le cadre d’une réunion extraordinaire consacrée aux suites de l'épidémie pour le secteur des fruits et légumes.  La Commission européenne pourrait profiter de l’occasion pour leur soumettre des propositions concrètes visant à soutenir le secteur.

(Source : lefigaro.fr)

Charlotte Charbonnier

VOIR AUSSI

Une bactérie tueuse terrifie l'Allemagne
Bactérie tueuse : alerte au concombre espagnol
Bactérie tueuse : les Européens boycottent les crudités