Speed dating en anglais : les nouveaux cours de conversation

Speed dating en anglais : les nouveaux cours de conversation
Speed dating en anglais : les nouveaux cours de conversation
Voilà une bonne raison de faire la tournée des bars : on y rencontre des amateurs de bavardages multilingues. Le concept du café polyglotte déboule à Paris sous forme de speed dating pour améliorer son anglais. On s’offre une vraie conversation bilingue pour le prix de deux limonades.
A lire aussi
Bientôt un nouveau boulot ? Offrez-vous d'abord une "jobbymoon"
News essentielles
Bientôt un nouveau boulot ? Offrez-vous d'abord une...

Tout le monde a son idée pour améliorer son anglais : les séries en V.O., les journaux internationaux ou la méthode Assimil sur lecteur mp3… Mais rien ne remplace une bonne partie de blabla improvisé et truffé de fautes avec un londonien expatrié. En Belgique et dans le Nord, les cafés polyglottes existent depuis quelques temps. Ils rassemblent des francophones, des hispanophones et des germanophones, pour le plaisir de se parler et de cultiver le multilinguisme…
Créée fin 2010, l’association « Franglish », propose aux Parisiens de bosser les langues autour d’un verre : une dizaine de tables dans un bar du 11e suffisent. Par sessions de 15 minutes : 7 minutes en anglais, 7 minutes en français, les binômes se présentent, taillent une bavette, se corrigent et fluidifient leur conversation, avant de changer d’interlocuteur. La solution idéale pour les petits Français complexés de l’accent et de la prise de parole dans la langue de Shakespeare.
Une à trois rencontres par semaine, de 19h à 21 h, sur Paris.

Le Bon plan : Pour 2 heures de Franglish, chaque participant débourse 10 euros, boisson comprise.

Inscription sur Franglish.eu

PLUS DE BONS PLANS

Troc de livres sur Trocmybook.com
Une appli pour regrouper toutes mes cartes de fidélité
Trouver sa baby-sitter en un clic
Connaissez-vous le dogdating ?

VOIR AUSSI

Pourquoi les Français massacrent-ils l’anglais ?
Education : l’anglais dès trois ans initié par Luc Chatel
Traduire son CV en anglais
Booster son anglais grâce au web

À voir
Aussi