Bientôt un remède contre le Baby Blues ?

Bientôt un remède contre le Baby Blues ?
Bientôt un remède contre le Baby Blues ?
70% des jeunes mamans souffrent d’un mal-être passager après l’arrivée de bébé : le baby blues. Des chercheurs ont récemment décelé une enzyme qui serait à l’origine de ces troubles de l’humeur. Une découverte qui ouvre de nouvelles pistes pour un éventuel traitement.
A lire aussi
Le yoga, un excellent remède contre la migraine
News essentielles
Le yoga, un excellent remède contre la migraine

Parce que la naissance d’un enfant est considérée comme l’un des moments les plus merveilleux dans la vie d’une femme, il est souvent difficile de comprendre pourquoi la majorité des jeunes mamans connaissent un petit passage à vide après l’accouchement.

Selon des chercheurs canadiens, une enzyme, la monoamine oxydase (MAO) serait à l’origine de cet épisode dépressif post-natal. Les femmes qui viennent d’accoucher ont un taux beaucoup plus important que la normale, avec un pic au 5e jour après la naissance de leur bébé. Or, lorsqu’elle est présente en excès dans l’organisme, la MAO provoque des troubles de l’humeur. Le résultat de cette étude devrait permettre d’élaborer un traitement préventif pour limiter l’impact de cette enzyme sur le moral des jeunes mamans.

Rappelons que le baby blues survient généralement trois jours après l’accouchement, mais il peut perdurer longtemps (plusieurs mois), lorsque la maman se retrouve chez elle avec bébé. Hypersensibilité, crises d’anxiété passagères, larmes sans raison apparente et insomnies s’ajoutent à la fatigue de l’accouchement. La jeune maman s’interroge  souvent sur ses capacités à être une bonne mère.

POUR ALLER PLUS LOIN :

Le baby-blues