Crise de la dette européenne, la solution de Rocard

Crise de la dette européenne, la solution de Rocard
Crise de la dette européenne, la solution de Rocard
La zone euro est toujours secouée par des soubresauts d'inquiétude. La France vient de perdre sa bonne note, son désormais illustre triple A, et un peu de la confiance des prêteurs. Le pays hexagonal devrait voir monter ses taux d'intérêts et devrait, en conséquence, dépenser plus pour rembourser moins.
A lire aussi

Actuellement les pays européens empruntent sur les marchés à des taux variant de 3 à 7% selon l'état général perçu de leurs finances, les plus endettés subissent les plus hauts taux, ce qui ne fait qu'augmenter leur niveau d'endettement et les plans d'austérité qui nuisent à la croissance.

Pour sortir de ce cercle infernal, Michel Rocard, ex-Premier ministre de François Mitterand, et Pierre Larrouturou, économiste ont suggéré une solution dans une tribune du "Monde": la banque centrale européenne ne pouvant financer directement les états, elle pourrait prêter à la banque européenne d'investissement (BEI) à un taux très réduit de 0,01% qui prêterait ensuite aux gouvernements à 0,02%, ce qui fait 500 fois moins cher qu'actuellement.

Certains risquent d'y opposer un non catégorique mais l'idée pourrait séduire bon nombre de dirigeants. Il faudrait certainement limiter à 50 ou 60% de la dette totale pour éviter une trop grande indiscipline dans la gestion mais cette idée est techniquement réalisable sans nécessiter de modification des traités.

VOIR AUSSI

Dette de la France : Moody's menace encore le triple A
Crise de la dette : « La France est sur la corde raide »
Crise de la dette : Moody’s abaisse la note de l’Italie
Silvio Berlusconi passe la main à Angelino Alfano
Le G20 fait front face à la crise grecque