Électricité : une hausse de 30% d'ici 2016 ?

Électricité : une hausse de 30% d'ici 2016 ?
Électricité : une hausse de 30% d'ici 2016 ?
La facture d'électricité pourrait augmenter en France de 30% d'ici 2016 si la réglementation actuelle n'est pas modifiée, selon une estimation de Philippe de Ladoucette, président de la Commission de régulation de l'énergie (CRE).
A lire aussi


La facture d’électricité des consommateurs en France pourrait bondir de 30% si la réglementation actuelle n’est pas modifiée, selon une estimation de Philippe de Ladoucette, président de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), qui a exposé les résultats de ses calculs mardi lors d’un colloque organisé à Paris par le club « Énergie et développement ». « Nous redoutons une explosion des prix si l’on ne modifie pas la législation actuelle », a-t-il alerté.
Pour parvenir à un tel chiffre prévisionnel, il s’est basé sur une inflation annuelle estimée à 2%, à quoi il faut ajouter des augmentations spécifiques à certains postes qui composent les factures d’électricité. Dans le détail, cela donnerait :

Le doublement de la taxe de service public de l’électricité (CSPE) : créée en 2000 et acquittée par tous les consommateurs, elle finance les surcoûts liés au développement des énergies renouvelables, la production d’électricité en Corse et en Outre-mer, mais aussi le tarif social accordé à 650 000 personnes sur 2 millions d’ayants droit.

La hausse de 4% (inflation comprise) du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (Turpe) : cette taxe créée en 2000 rémunère le transporteur d’électricité RTE et les distributeurs, mais finance aussi la maintenance et la modernisation du réseau.

Un hausse égale à l’inflation du prix du nucléaire historique (ou Arenh, tarif auquel EDF revend une partie de son électricité nucléaire à ses concurrents). Il passerait ainsi de 42 euros le mégawattheure en 2012 à près de 46 euros en 2016. Pour la CRE, cette augmentation inclut les 10 à 15 milliards d’euros de travaux exigés sur les centrales par l’Autorité de sûreté nucléaire lors d’un récent rapport, pour tenir compte de la catastrophe de Fukushima selon Les Échos.

Aux estimations de Philippe de Ladoucette faut-il peut-être rajouter les répercussions éventuelles du retrait mardi, par Standard & Poor’s, du triple A à l’entreprise EDF. Endettée à hauteur de 30 milliards d’euros, elle pourrait compenser l’augmentation du taux de ses emprunts par une hausse des tarifs.

(Sources : AFP, leparisien.fr, lesechos.fr)
Crédit photo : Stockbyte

Élodie Vergelati

VOIR AUSSI

Électricité : les tarifs d’EDF vont-ils augmenter de 30% en 5 ans ?
Consommer moins d'électricité
Électricité : tout savoir sur les mensualités
La tempête Joachim prive 400 000 foyers d'électricité
Vers une hausse du prix du gaz en plein hiver ?
Livret A : pas d'augmentation du taux en dépit de l'inflation
Smic, tarifs, allocations, taxes : la nouvelle donne pour 2012

L’INFO DES MEMBRES

L'isolation de son foyer au premier plan