5 astuces imparables pour ne plus jamais stresser au boulot

Comment ne plus être stressée au travail ?
2 photos
Lancer le diaporama
Quand on travaille beaucoup et que l'on a des responsabilités, il est indispensable de faire régulièrement le vide et relâcher la pression, sous peine de frôler le burn-out. Voici quelques astuces toutes simples mais imparables qui devraient vous aider à devenir aussi zen au boulot.
A lire aussi
5 choses à ne jamais faire au boulot
News essentielles
5 choses à ne jamais faire au boulot

Horaires à rallonge, dossiers qui s'accumulent, situations conflictuelles ou pressions de la part de la hiérarchie... On ne vous apprend rien en vous affirmant que le monde professionnel est une source de stress pour les salariés français. Selon une enquête réalisée l'an dernier par l'institut Think pour Great Place to Work, près d'un salarié sur deux (48%) s'est un jour senti confronté à des situations de burn-out ou à des niveaux de stress très importants pour lui-même ou pour des proches.

S'il est parfois impossible de d'influer sur les facteurs qui nous causent du stress au travail, il nous est néanmoins possible de contrôler la façon dont nous répondons à ces facteurs de stress et de le transformer en énergie saine et positive.

Comment transformer son stress en énergie positive ?

Dans son livre Real Happiness at Work (2013), la papesse de la méditation Sharon Salzberg explique que les pratiques de pleine conscience comme la méditation peuvent nous aider à nous réinventer au travail et à trouver notre équilibre, indispensable au bonheur en entreprise.

Pour Salzberg, apprendre à lâcher prise sur les événements que nous ne contrôlons pas est indispensable. Il est illusoire de croire que l'on devrait exercer davantage de contrôle sur nos collègues, nos boss et nos clients pour améliorer nos résultats. C'est même tout le contraire, et cela a un effet pervers : à trop vouloir tout avoir sous contrôle, c'est nous qui nous perdons et risquons d'y laisser notre santé.

La prof de méditation donne un nom à ce phénomène d'acceptation : la résilience. En psychologie, la résilience désigne la capacité d'un individu affecté par du stress ou un traumatisme de l'accepter pour ne plus vivre dans la peur, la dépression, et ainsi se reconstruire. Sharon Salzberg détaille son plan d'action pour adapter la résilience au travail. Vous allez voir, c'est simple.

Méditez régulièrement

On ne va pas vous refaire tout un topo sur les vertus de la méditation au travail, vous les connaissez déjà sûrement sur le bout des doigts. En revanche, on vous rappelle qu'il n'est pas nécessaire de méditer deux heures chaque jour. Pour en ressentir les bienfaits et vous aidez à vous sentir plus calme et plus sereine, 10 minutes quotidiennes peuvent suffire.

Pour vous reconnecter à vous-même, profitez du temps de trajet pour faire davantage attention à vos sensations corporelles. En écoutant les signaux de votre corps, vous vous sentirez moins stressée, plus concentrée, attentive et créative.

Méditez au moins 10 minutes chaque jour
Méditez au moins 10 minutes chaque jour

Desserrez (littéralement) les poings

Notre stress émotionnel peut se manifester sous forme de tension physique. Pour nous soulager rapidement, il faut détendre notre corps à l'aide de cet exercice tout simple :

Lorsque vous êtes assise à votre bureau, focalisez votre attention sur vos mains (en particulier si elles tiennent quelque chose : une tasse de café, un stylo ou une souris) et/ou sur vos épaules. Si vous vous rendez compte que vous agrippez fort ce que vous tenez (ou que vous avez les épaules tendues), desserrez progressivement les doigts et/ou relâchez la pression qui s'est accumulée dans vos épaules, tout en respirant par le ventre. Prenez ensuite un moment pour observer toutes les sensations que vous ressentez dans votre corps. Faites-le aussi souvent que nécessaire dans la journée.

Réfléchissez avant de parler

Lorsque l'on est stressée, on a tendance à donner libre expression à son irritabilité, quitte à blesser son interlocuteur. Plutôt que de pratiquer l'auto-flagellation, essayez plutôt de développer un dialogue intérieur pour devenir plus douce et tolérante avec les autres :

- En reformulant chaque déclaration accusatoire à la première personne, de manière constructive. Exemple : au lieu de "Machine est une incompétente, elle n'a pas respecté la deadline", essayez plutôt "J'ai pris du retard dans mon travail à cause d'un processus de groupe qui n'est pas optimal. Que puis-je faire pour éviter que cela ne se reproduise ?"
- En évitant d'utiliser un vocabulaire dépréciatif pour vous et pour les autres. Zappez notamment les termes "jamais" et "toujours", qui trahissent souvent notre colère et notre rancune. Exemple : au lieu de "vous me décevez toujours", essayez "Je suis déçue par l'épilogue de notre projet commun. Comment pouvons-nous nous assurer que cela n'arrive plus ?"

Réfléchissez avant de parler
Réfléchissez avant de parler

Pratiquez la pleine conscience

Pratiquer la pleine conscience permet non seulement de se zénifier, mais aussi de devenir plus consciente des intentions qui animent ce que vous dites et faites. Essayez ces petits exercices, à pratiquer tout au long de la journée :

- Définissez-vous chaque jour un but avant de partir au travail. Cela peut être d'être plus à l'aise lors d'une réunion ou de vous montrer plus sympa avec vos collègues. Rappelez-vous en chaque fois que vous sentez que vous vous en éloignez.
- Avant de prendre part à une conversation, respirez profondément et faites une pause pour déterminer la façon dont vous voulez interagir avec les autres.
- Avant d'envoyer un e-mail, prenez trois respirations. Puis relisez le courrier électronique et imaginez son destinataire. Considérez l'impact émotionnel du message et demandez-vous ce que vous essayez de réaliser avec l'e-mail. Réécrivez le si besoin avant de l'envoyer.
- Si vous vous ennuyez au travail, ne vous jugez pas vous-même. Au lieu de cela, utilisez ce revers pour changer votre état d'esprit. Même le travail le plus pénible est l'occasion d'aider les autres, de cultiver la conscience ou d'en apprendre davantage sur vous-même.

Reconsidérez vos mécanismes d'adaptation
Reconsidérez vos mécanismes d'adaptation

Reconsidérez vos mécanismes d'adaptation

Cet exercice imaginé par Charlotte Lieberman pour Greatist devrait vous aidez à faire face à vous-même en acquérant un sentiment d'autonomie. Vous réaliserez alors la puissance de vos propres ressources pour prendre en main votre carrière :

- Sur une feuille de papier, sur votre ordinateur ou votre téléphone, dressez la liste de tout ce qui contribue à vous stresser au travail.
- Dans une autre colonnes, énumérez tout ce que vous faites chaque jour pour vous détendre, aérer votre esprit et prendre du plaisir. Exemple : écouter de la musique, courir, dîner avec des amis, etc.
- Faites une troisième liste dans laquelle vous décrivez les effets de ces activités sur votre stress.

Regardez ces trois listes. Réfléchissez pour savoir si vous avez besoin d'adapter votre mode de vie pour vous sentir mieux et établissez une "prescription" qui vous aidera à vous sentir plus épanouie et zen au travail.

À voir
Aussi