Cette compagnie aérienne a créé des zones sans enfant

Cette compagnie aérienne voyage sans enfant
Cette compagnie aérienne voyage sans enfant
Lorsque l'on réserve un vol via cette compagnie aérienne, aucun risque d'entendre un bébé brailler. En effet, les enfants ne sont tout bonnement pas les bienvenus dans toutes les zones de l'avion. Bonne idée ou discrimination ?
A lire aussi
Cette mompreneur crée des costards pour les petites filles
News essentielles
Cette mompreneur crée des costards pour les petites filles

Les enfants sont-ils toujours bienvenus dans les avions ? Alors que début mai, une famille se faisait expulser d'un vol de Delta Air Lines car elle refusait de céder le siège de son enfant, on apprend à présent que de plus en plus de compagnies aériennes limitent l'accès à leur appareil aux moins de 12 ans.

En effet, depuis peu, la compagnie indienne low-cost IndiGo propose à ses voyageurs de réserver des vols en choisissant leur zone "avec" ou "sans" enfant. Désormais, le transporteur aérien réserve certains rangs de ses avions exclusivement aux adultes pour leur proposer des espaces au calme.

En revanche, le "privilège" de voyager sans enfant dans les parages à un coût : ces voyageurs devront en effet payer une taxe supplémentaire pour bénéficier de ce calme.

Une décision controversée car si elle permet à certains de ses clients effectuant des voyages d'affaires de pouvoir travailler ou se reposer sans subir pleurs, cris ou rires durant leur vol, certains de ses sièges sont donc interdits aux enfants de moins de 12 ans ce qui peut être considéré comme une mesure discriminatoire. Sur Twitter, les réactions sont d'ailleurs partagées quand à cette nouvelle réglementation.

Il y a ceux qui trouvent cette décision salvatrice :

(Meilleure nouvelle du jour. Même s'ils ne sont autorisés qu'à distance, le monde devient déjà un meilleur endroit. Merci)

(Non, vos bébés ne sont pas mignons)

Et ceux qui trouvent que c'est totalement injuste pour les familles qui voyagent en avion :

(Et après ? Des restaurants interdits aux enfants, des centres commerciaux, des bibliothèques, des théâtres, des magasins, des parcs, etc. Revenez dans la réalité !)

(C'est terrible. Tout le monde devrait avoir droit à des vacances ou à visiter la famille dans d'autres endroits avec ses enfants.)

Pas de bébé à bord

Pourtant, IndiGo n'est pas précurseur en la matière. D'autres compagnies aériennes internationales - à l'instar de AirAsia et Malaysia Airlines - interdisent l'accès à certains vols aux enfants depuis 2012 après que certains des passagers de "business class" se soient plaint de bruits causés par leurs jeunes voisins assis en "classe économique". La compagnie malaisienne interdit aussi aux nourrissons l'accès à la première classe depuis 2011. On ne peut donc emprunter la première classe que si l'on a de l'argent et pas de bébé. L'expression "le silence est d'or" n'a jamais été aussi vraie...

À voir
Aussi