Cette maman partage son expérience de l'allaitement en postant une photo bouleversante

Cette maman partage la réalité de l'allaitement dans une photo bouleversante
Cette maman partage la réalité de l'allaitement dans une photo bouleversante
Avec cette photo, cette jeune maman veut partager l'"épreuve" que peut représenter l'allaitement. Une photo déchirante pour montrer les dessous de cette action pourtant banale pour d'autres femmes, mais qui la fait terriblement souffrir.
A lire aussi
Le post Facebook de cette future maman a sauvé la vie de son bébé
News essentielles
Le post Facebook de cette future maman a sauvé la vie de...

L'allaitement est un sujet souvent compliqué dans la vie d'une maman. De nombreux mythes existent d'ailleurs à ce sujet, comme le fait que cela nous ferait perdre du poids ou que notre enfant sera plus intelligent. Mais une des questions les plus récurrentes est la douleur des tétées. Les premières sont généralement douloureuses pour les nouvelles mamans, pas encore habituées à cette sensation. Cependant, cette douleur disparaît généralement rapidement, une fois que l'on a pris l'habitude. Certaines d'entre nous éprouvent même un réel plaisir à allaiter.

Par ailleurs, les femmes sont souvent jugées quand elles allaitent leur bébé en public. Pour protester, une maman avait posté une photo d'elle en affirmant que cela n'était pas plus choquant qu'une photo de lingerie. Sur sa photo, on la voit tout sourire avec son enfant. Pour Angela Burzo, l'expérience de l'allaitement est tout autre. Début août, cette jeune maman a publié une photo sur son compte Instagram, où on la voit en train de pleurer alors qu'elle allaite sa fille Aylee, âgée de trois semaines. Celle-ci raconte qu'elle a voulu rester "elle-même" pour "montrer l'épreuve" que peut représenter l'allaitement pour certaines femmes.

"J'adore voir toutes ces belles femmes, dans leurs belles tenues faites pour l'allaitement, sourire à leur bébé qui les regardent en retour avec amour, main dans la main, pendant qu'elles allaitent. Mais ce n'est pas ma réalité", peut-on lire. La jeune femme poursuit en expliquant qu'elle veut rester forte malgré l'épreuve que c'est. Déjà maman d'un petit Joseph, aujourd'hui âgé de 6 ans, elle confie : "Que ce soit parce qu'elle ne tète pas correctement, parce que je ne produis pas assez de lait pour satisfaire ses besoins, parce que mes tétons ne sont pas comme il faut, parce que nous l'avons désorientée en lui donnant à boire une biberon après avoir tiré mon lait... quel que soit le problème, c'est une épreuve toujours chargée d'émotions et douloureuse".

Lever les tabous

Interrogée par le journal britannique Metro, Angela Burzo explique son geste. "Ce qui m'a motivée à partager mon expérience de l'allaitement a été que la société la montre comme quelque chose de naturel que tout le monde peut faire. Personne ne vous dit jamais la vérité ou la réalité sur ce que vous devez en fait traverser pour ne serait-ce qu'essayer d'établir ce lien entre vous et l'enfant."

Alors qu'elle voyait des photos de mères heureuses pendant qu'elles allaitent leur enfant, l'instagrammeuse se demandait pourquoi, elle, avait mal. C'est pour cela qu'elle conseille à toutes les femmes qui vivent la même situation d'en parler. "Le grand soutien de mon mari a été le plus important pour moi. Et le soutien de ma famille, de mes amis et des gens sur les réseaux sociaux m'a aidée à dépasser le stress et la douleur", témoigne Angela Burzo.

Une douleur partagée

Un peu plus de 8 000 personnes ont liké le post d'Angela Burzo et des centaines de commentaires lui apportent soutien et encouragement, dont certains décrivent des situations similaires. "Je sais ce que c'est comme douleur", "Mon bébé a trois semaines et j'ai si mal quand je l'allaite", témoignent d'autres jeunes mamans.

Dans un article du HuffPost, une autre blogueuse avait fait part de ses propres difficultés à allaiter son enfant. "Une horrible douleur à en pleurer qui me donnait envie de débrancher mon bébé du sein et de le balancer à l'autre bout de la pièce littéralement tellement j'avais mal", avait-elle confié. Des paroles qui peuvent choquer, mais qui reflètent la douloureuse expérience de cette maman.