Les alternatives au lubrifiant à ne jamais utiliser

Les alternatives au lubrifiant à ne jamais utiliser
Les alternatives au lubrifiant à ne jamais utiliser
Pour s'éclater au lit, le lubrifiant serait presque indispensable. Mais encore faut-il bien le choisir. On opte pour des lubrifiants homologués ou naturels et on évite les alternatives souvent dangereuses pour notre corps.
A lire aussi
"Que tu n'aies jamais à dire #MeToo" : la vidéo d'Alyssa Milano à sa fille
News essentielles
"Que tu n'aies jamais à dire #MeToo" : la vidéo d'Alyssa...

Parfois, en plein acte, il est difficile de s'arrêter pour réfléchir clairement. Le problème, c'est que même au lit, vous devez privilégier votre santé et votre bien-être avant tout.

Oui, oui, même si vous n'arrivez pas à mettre la main sur votre tube de lubrifiant. Oui, cette substance glissante est idéale pour une partie de jambes en l'air sans prise de tête. Elle permet de rendre le sexe plus agréable et certaines positions bien plus faciles à reproduire.

Mais attention, vous ne pouvez pas utiliser n'importe quel lubrifiant. Certains spécialistes estiment que vous devez vérifier les dates de péremption (car, oui, il y en a) sur chacun de vos tubes. Et surtout, éviter de vous servir d'un lubrifiant de substitution.

"Certaines substances en apparence lubrifiantes peuvent contenir des allergènes et ainsi, infecter votre peau et vos muqueuses ou encore faire glisser les préservatifs", explique Maureen Whelihan, gynécologue-obstétricienne au site américain Cosmopolitan.

Les lubrifiants de substitution à éviter

  • Une huile minérale

Les huiles minérales, généralement utilisées pour les peaux de bébés, sont loin de correspondre à un lubrifiant. Non seulement elles ne sont pas adaptées à une utilisation avec un préservatif, mais elles peuvent aussi provoquer des mycoses vaginales, comme le démontre une étude publiée dans le journal Obstetrics and Gynecology.

  • La salive

Forcément, la salive est facile à se procurer. De plus, elle permet (pourquoi pas) de bénéficier d'un cunnilingus, histoire de vraiment en profiter. Le problème, c'est que la salive n'a pas de pouvoir lubrificateur. Elle ne facilitera pas vos rapports sexuels, au contraire. Sa texture pourrait même assécher vos muqueuses. De plus, l'utilisation de la salive comme lubrifiant pourrait accentuer la transmission de MST.

  • La vaseline

Oui, cela ressemble vraiment à du lubrifiant. Pourtant, la vaseline contient du pétrole et peut ainsi provoquer de graves infections. L'étude publiée dans le Journal Obstetrics and Gynecology prouve que les femmes ayant utilisé de la vaseline comme lubrifiant le mois précédent avaient deux fois plus de chances d'avoir d'attrapé des maladies vaginales.

  • Un soin hydratant

Les crèmes, gels et soins hydratants pour le corps contiennent beaucoup d'actifs irritants comme par exemple du parfum, du silicone, etc. Ils peuvent provoquer des gonflements et des irritations.

Les lubrifiants naturels à privilégier

  • L'huile de coco

"L'huile de coco est l'un des lubrifiants préférés de nombreuses femmes", indique Alyssa Dweck, gynécologue, au site Women's Wealth. Au-delà du fait qu'elle sente bon et qu'elle ait un bon goût, elle est facile à utiliser puisqu'elle se transforme en liquide au contact de la peau et de la chaleur corporelle.

Malheureusement, gardez à l'esprit que l'huile de coco peut détériorer les préservatifs en latex. Ainsi, si vous devez vous protéger, optez pour des préservatifs sans latex.

  • L'aloe vera

C'est l'un des meilleurs lubrifiants naturels. Sa texture est similaire au lubrifiant classique et il peut être utilisé avec tous les préservatifs. Il n'y a plus qu'à investir dans du gel d'aloe vera pur.

À voir
Aussi