Mais pourquoi cette photo d'un nouveau-né est-elle devenue virale ?

Mais pourquoi cette photo d'un nouveau-né est-elle devenue virale ?
Mais pourquoi cette photo d'un nouveau-né est-elle devenue virale ?
Depuis quelques jours, la photo d'un nouveau-né prise à l'hôpital et publiée sur Facebook fait le buzz sur la toile. Mais qu'a-t-elle de si spécial ?
A lire aussi
Pourquoi cette pub pour collants a été censurée dans le métro de Londres
News essentielles
Pourquoi cette pub pour collants a été censurée dans le...

Il vient tout juste de naître, mais ce bébé a déjà été vu plus d'un millier de fois sur les réseaux sociaux. Postée sur la page Facebook officielle de la marque australienne de vêtements pour bébé Bubs Warehouse International, la photo d'un nouveau-né qui "pose" dans les bras d'une sage-femme à l'hôpital est rapidement devenue virale sur la toile. Le cliché a été publié le 20 septembre. A ce jour, le post compte plus de 7000 mentions "j'aime" et près de 800 partages. On pourrait penser que c'est parce que le bébé est incroyablement mignon ou tout simplement parce que la photo célèbre "le miracle de la vie". Mais il n'en est rien.

Regardez attentivement l'image ci-dessous. Si vous faites bien attention, vous verrez qu'à gauche de l'arrière-plan, on distingue clairement les jambes d'une femme allongée sur un lit d'hôpital en position d'accouchement. C'est précisément ce détail qui a attiré l'attention des internautes et qui a rendu ce post viral. "Certaines personnes ont tellement hâte de mettre la photo de bébé sur Facebook qu'elles oublient quelques détails avant de publier", peut-on lire en légende de la photo publiée.

Une manière de se moquer gentiment des parents ultra-connectés ou une volonté de dénoncer l'absurdité d'un tel geste ? Si l'intention de la marque n'est pas clairement formulée, les réactions des utilisateurs Facebook sont au rendez-vous. Certains réagissent avec humour, comme cette maman à qui l'image rappelle vraisemblablement des souvenirs : "Cela m'est arrivé quand j'ai accouché. Ma mère a fait une photo de mon fils sur la table à langer. Tout le monde s'est concentré sur lui et ne pensait qu'à mettre la photo sur Facebook, sans se rendre compte que moi aussi, j'étais sur la photo", témoigne-t-elle.

D'autres, au contraire, s'indignent du caractère "choquant' de la photo : "Je ne comprend pas qu'on puisse laisser une maman vulnérable dans cette position pour s'amuser à prendre des photos juste à côté d'elle", s'indigne une internaute. "Répugnant! Aucune considération ou de respect pour la pauvre femme allongée sur le lit qui vient d'accoucher !", renchérit une autre.

Exposer son enfant sur le net comporte des risques

Que la photo fasse rire ou choque, elle relance en tout cas le débat sur le fait de publier des photos publiques de nos enfants sur les réseaux sociaux. "Nous vous rappelons que poster des photos de ses enfants sur Facebook n'est pas sans danger ! Il est important de protéger la vie privée des mineurs et leur image sur les réseaux sociaux", alertait la gendarmerie nationale française l'année dernière, en réaction au "Motherhood Challenge" -un défi populaire sur Facebook qui consiste à poster trois photos de ses enfants et nommer dix autres personnes pour qu'ils fassent de même.

Même si l'envie de vouloir faire partager la vie quotidienne de ses enfants est légitime, publier des photos d'un mineur n'est pas sans conséquence sur sa sécurité et sur sa vie future. En effet, poster une photo de son enfant sur les réseaux sociaux permet certes de le montrer à ses proches mais peut l'exposer du même coup à la vue d'un plus large public, dont des prédateurs sexuels.

Se pose également la question du droit à l'image. Selon les lois régissant le droit à l'image d'un enfant mineur en France, vous prenez le risque d'encourir jusque 45 000 euros d'amende et un an de prison pour avoir diffusé publiquement une ou plusieurs photos de votre enfant. Sans compter que celui-ci pourrait vous en vouloir une fois adulte de retrouver des photos de lui quand il était petit qui circulent sur le net.