« Être femme au travail », manuel de navigation en terres masculines

Par Annie Batlle
Publié le 29 octobre 2011

« Être femme au travail », manuel de navigation en terres masculines
Partages
 
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
Rédactrice en chef du journal « Elle », Anne-Cécile Sarfati nous livre un guide de la réussite au féminin. « Être femme au travail » (éd. Odile Jacob) est une somme des stratégies et bonnes pratiques susceptibles d'aider les femmes, jeunes et moins jeunes, à naviguer au mieux dans des entreprises masculines dont elles n'ont pas intégré tous les codes. Utile !


Les coachs, les consultants, les réseaux féminins se multiplient, parallèlement aux efforts de certaines entreprises (qui y font également appel) pour faciliter l’intégration des femmes dans le monde du travail et la réalisation de leurs ambitions croissantes freinées par des blocages culturels et organisationnels.  
Anne Cécile Sarfati*, rédactrice en chef du journal « Elle », a fait une synthèse des recommandations prodiguées par les multiples professionnels qui jouent les anges gardiens des femmes et qu’elle a rencontrés ou lus.  Elle les cite abondamment. L’ouvrage balaye successivement  l’ensemble des situations qui peuvent être vécues, depuis les tentatives pour approcher une entreprise jusqu’au moment du départ : de l’entretien d’embauche à la rupture, en passant par l’accès aux promotions , les grossesses, le management des équipes et des chefs de tout poil et de tout tempérament, le leadership, les relations intimes au travail, les conflits, le dress-code et le maquillage ad hoc, la valorisation de son image sur Internet… pour n’en citer que quelques uns.

Réfléchir avant d’agir, connaître les codes, mais ne jamais accepter l’inacceptable
Chaque situation est décortiquée dans le détail : d’abord le contexte qu’il faut bien maîtriser avant de décider, et les comportements à adopter. Ainsi la section « Être promue sans passer pour une tueuse » (suivie par « Refuser une promotion sans passer pour une perdante ») rappelle les règles de promotion dans l’entreprise, qui n’ont rien à voir avec les bons points à l’école ; la nécessité de bien connaître les relations de pouvoir dans sa propre entreprise (qui prend les décisions, qui est promu et peut servir de modèle ?) ; le fait que « le pouvoir peut se prendre » ;  la façon de faire savoir qu’on est intéressée par des responsabilités, après avoir fait ses preuves évidemment, et en montrant qu’on est capable de faire plus que ce que nécessite le job actuel. En gardant toujours à l’esprit ses objectifs, ses valeurs, l’équilibre de vie recherché pour ne pas tout accepter.

À quand un manuel pour les entreprises sur les codes des nouvelles générations ?
Structuré, opérationnel, ce livre outil est agréable à lire, ce qui ne veut pas dire qu’on doive l’absorber d’un seul trait. L’auteure le déconseille d’ailleurs. Il vaut mieux le laisser dans un tiroir accessible de son bureau et le consulter au coup par coup. Il s’adresse évidemment aux femmes en priorité mais les hommes pourraient en tirer profit, soit parce que de nombreuses situations sont vécues par les deux sexes, soit parce qu’ils comprendraient mieux les difficultés actuelles des femmes.
Mais il s’agit encore et toujours d’apprendre aux femmes à s’adapter à l’entreprise. À quand le manuel pour les entreprises, pour qu’elles s’adaptent à leur tour. Pour recruter et retenir les talents, elles vont d’ailleurs être obligées de le faire en profondeur (pour l’instant elles en parlent beaucoup), et pas seulement en fonction des femmes mais tout autant en fonction des hommes de la génération des 25 ans (génération Y et bientôt sans doute X) qui veulent la mixité, l’égalité et qui ne se reconnaissent ni dans les quinquas, ni dans les quadras, chefs ou pas.

« Être femme au travail », Odile Jacob, 2011

*co-auteure avec Hervé Gattegno de « Femmes au pouvoir, récits et confidences » éd Stock. 2007

VOIR AUSSI

Nora Barsali présente son guide Égalité Femmes/Hommes en entreprise
Anne Hidalgo dénonce les discriminations à l'égard des femmes (Partie2)
Comment obtenir une promotion en interne ? (1/2)
Femmes et travail : la condition féminine stagne

Voir aussi :  emploi    livres    femmes   
 

Commenter

15 commentaires

sandrine6405 - 29/10/11 18:13
j'ai souvent travaillé avec des hommes et les relations étaient bien plus saines et simples, je me souviens du service de location ou il y avait un chef masculin et 3 femmes, elles passaient leur temps à se faire des vacheries pour se faire valoir devant leur chef
paulhan2night - 30/10/11 16:57
ça ne soit pas être évident toujours, heureusement les préjugés tombent peu à peu et le femmes parviennent peu à peu à exercer le métier qui leu plait
country33 - 31/10/11 00:26
Il faut arrêter de se focaliser sur la réussite des femmes , elles sont aussi capables que les autres .
angelabeille - 31/10/11 07:28
Le peu que j'ai travaillé avec des hommes je n'ai eu que des soucis. Pareil avec les femmes. Du coup je prefere travailler toute seule.
Pipinousse - 31/10/11 08:35
Il est bien plus facile de travailler avec des hommes dans certains domaines plutôt qu'avec des femmes qui ont souvent tendance a critiquer et être méchante avec les nouvelles par peur de perdre leur place
omaha - 31/10/11 08:43
Je te rejoins Sandrine, c’est plus sympa de travailler avec des hommes (quand ils prennent en compte vos capacités) qu’avec des femmes qui ne se bornent pas qu’au travail mais sont souvent médisantes
Cybèle - 31/10/11 10:05
C'est triste de constater le peu de solidarité et de sorrité entre les femmes : ce que je viens de lire dans les commentaires prouvent qu'il y a encore du travail à faire pour faire changer les mentalités... J'ai travaillé avec des femmes et des hommes : il s'exerce une "séduction" entre hommes et femmes indéniable, mais si on déchiffre bien, elle est là pour que les femmes ne deviennent pas "menaçantes" (salaire égal ou supérieur, postes à responsabilité, ...). Quant aux femmes, lorsqu'elles voudront bien élargir leurs esprits et comprendre qu'elles ont des tas de choses en commun, ... "nous" pourrons faire plus lorsque nous aurons compris que notre intérêt est de nous unir et non pas de nous entredéchirer les unes les autres, ... cela fera toute la différence!
omaha - 31/10/11 14:40
Je te rejoins Sandrine, c’est plus sympa de travailler avec des hommes (quand ils prennent en compte vos capacités) qu’avec des femmes qui ne se bornent pas qu’au travail mais sont souvent médisantes
country33 - 31/10/11 14:45
J'ai passé très longtemps à travailler avec des hommes et c'est vrai que c'est plus plaisant que d'écouter les bavardages des femmes.
mariebettyboop - 02/11/11 15:09
Je préfère travailler avec des hommes, ils sont plus francs, moins de blablas, pas de piapias dans ton dos. quant au respect c'est direct d'entrée, tu peux être sympa mais tu leur fait comprendre que t'es pas dispo et ça ce passe bien.
jujuleretour - 28/12/11 08:52
je ne comprend pas pourquoi les femmes devraient etre meilleures ,, ou sur un pied d égalité ou moins bien , que les hommes ,, ne pouvons nous pas vivre les uns pour les autres , les auns avec les autres ,, sans se livrer a cette " guerre " des sexes au travail ,,, j ai dirigé une équipe ,, formée d homme et de femme , mon superieur était un homme ,, et je n ai jamais eu de soucis ,, l essentiel etant que chacun fasse son travail plutot que de critiquer la maniere d agir de ses collègues ,,,, la vie et le travail seraient tellement facilité ,,,,,
rosemary - 28/12/11 08:56
c'est bien les entreprises ou cela est mixte, car travailler uniquement avec des femmes, c'est vrai c'est souvent lourd!!
Fleurdesmontagn - 02/12/12 05:39
Merci pour ces conseils qui aideront certainement beaucoup de femmes qui se trouvent dans de telles situations! Pas facile de s'imposer dans un milieu d'hommes!
country33 - 02/12/12 09:56
Il faut de tout pour faire une entreprise et quand on s'entend bien c'est encore mieux mais pour ça il faut des hommes et des femmes .
phanie-13 - 02/12/12 10:03
quand l'equipe de travail est mixte cela evite les conflits purement masculins ou purement feminins ! donc en général cela se passe mieux qu'une equipe entierement masculine ou entierement masculine!

Rejoindre le Groupe

Entreprises partenaires

Fermer