Peut-on être ami avec ses collègues de bureau ?

Peut-on être ami avec ses collègues de bureau ?
Peut-on être ami avec ses collègues de bureau ?
Vous vous entendez bien avec certains collègues et vous êtes content de les retrouver chaque matin. De pauses café en pauses déjeuner vous apprenez à mieux les connaître, vous échangez quelques propos plus personnels et votre relation glisse progressivement vers l'amitié. Est-ce une bonne idée ? Après tout, on passe tellement de temps avec ses collègues, ne serait-ce pas idéal de travailler avec une bande d'amis ?
A lire aussi
Être persuasif au bureau : 5 conseils pour obtenir ce que vous voulez
Mag
Être persuasif au bureau : 5 conseils pour obtenir ce que...


D'autres en ont fait l'expérience avant vous et le bilan n'est guère positif.

Autant il est tout à fait normal de chercher à bien s'entendre avec ses collègues, autant c'est rarement une bonne idée de vouloir en faire ses amis.

C'est même à proscrire si vous êtes dans l'un des cas suivants :

Votre futur ami est votre chef
L'amitié est une relation d'égalité et vous ne pouvez être à égalité avec une personne qui possède un pouvoir hiérarchique sur vous. Votre relation sera toujours polluée par le fait que votre salaire et votre carrière sont dans les mains de votre « ami », sans aucune réciprocité.

De plus, votre relation privilégiée avec votre chef ne manquera pas d'attiser la jalousie ou la méfiance de vos collègues, ce qui risque de détériorer significativement votre ambiance de travail.

Vous êtes le chef de votre futur ami
Ce cas n'est pas plus favorable que le précédent car cette fois c'est votre rôle de manager qui va devenir impossible à exercer. Comment ferez-vous pour recadrer votre « ami » si son travail ne vous donne pas satisfaction ? Et s'il travaille bien, comment ferez-vous pour lui décerner une augmentation ou une promotion sans que les autres membres de votre service y voient du favoritisme ? Vous aurez bien du mal à les convaincre de votre impartialité.

>> Comment gérer ses émotions au travail ? <<

Votre futur ami a des chances d'être un jour votre rival
Par exemple pour obtenir le seul poste dans le sud que propose votre organisation. Qui vous dit que votre collègue et nouvel ami n'utilisera pas un jour les petits secrets que vous lui aurez confiés pour vous savonner la planche et emporter la mutation tant désirée par lui et toute sa petite famille ? Cela ne voudra pas dire qu'il n'était pas sincère dans son amitié pour vous mais simplement que dans son système de valeurs, il place l'amitié et le fair-play derrière l'amour des siens et le plaisir de vivre au soleil.

Vous traversez une période difficile
Que ce soit en raison de difficultés réelles ou parce que vous faites une crise existentielle, le contexte n'est pas favorable pour transformer vos collègues en amis. Dans ces périodes de déséquilibre, on prend plus qu'on ne donne aux autres, et seul un ami de longue date saura accepter cela. Votre collègue sera ravi de vous remonter le moral une fois ou deux, mais si vous avez le mauvais goût de ne pas aller mieux malgré ses conseils avisés, il trouvera rapidement que vous êtes pénible. Non seulement vous n'aurez pas gagné un ami en vous épanchant sur vos difficultés, mais en plus vous vous serez fait coller une étiquette « fragile » qui risque de vous nuire longtemps professionnellement.

>> Astrologie : votre signe est-il compatible avec celui de vos collègues de travail ? <<

Votre futur ami traverse une période difficile
Quoi de plus tentant que de réconforter quelqu'un qui va moins bien que soi ? Non seulement on se sent bon et généreux, mais en plus on se sent aller mieux en comparaison. Mais attention aux collègues qui se présentent à vous en victime. Ils ne cherchent pas un ami, ils cherchent un sauveteur. Si vous acceptez le rôle de sauveteur, sachez que vous entrez dans un cycle infernal appelé le « triangle dramatique » dans lequel la victime se mettra tôt ou tard à vous persécuter parce que vous ne la sauvez pas assez bien. Face à un collègue qui ne va pas fort, restez factuel, aidez-le si vous le pouvez à y voir plus clair mais n'essayez pas de résoudre son problème à sa place. Et s'il vous arrive souvent d'être tenté de vous lier d'amitié avec des personnes qui se présentent à vous en victime, interrogez-vous sur votre passé et sur ce que vous essayez de réparer en voulant les « sauver ».

>> Afterwork : petit manuel de survie à l'apéro d'après boulot <<

Votre organisation traverse une période difficile
Quand l'entreprise traverse une tourmente, il est tentant de se rassurer en renforçant les liens avec ses collègues. Mais attention à ne pas confondre solidarité professionnelle et amitié. Ce sont les évènements qui vous soudent, pas vos affinités personnelles. De nombreuses personnes ont souffert en découvrant une fois licenciées que les collègues avec lesquelles elles s'étaient senties si proches ne poursuivaient pas la relation hors de l'entreprise. Une amitié de tourmente est aussi évanescente qu'un amour de vacances, même s'il y a des exceptions !

En résumé, rien ne vous empêche de devenir ami avec un collègue de bureau si vous êtes sûr que le contexte, votre état d'esprit et le sien s'y prêtent.
Pour le savoir, interrogez-vous sur ce que cette amitié potentielle représente pour vous.
Si vous la voyez comme une simple chose agréable c'est bon signe.
Si c'est très important pour vous ou au contraire si ça vous pèse, c'est le signe qu'il vaudrait mieux vous abstenir.

VOIR AUSSI

Amour au travail : 3 conseils pour gérer une relation
Trois bonnes raisons d'adopter la pause thé au bureau
La playlist de bureau pour se détendre, se motiver et se concentrer
Lunch box : 4 recettes pour bien déjeuner au boulot