Comment se faire aimer dans l'open space en 5 leçons ?

Comment se faire aimer dans l'open space en 5 leçons ?
Comment se faire aimer dans l'open space en 5 leçons ?
Comment devenir la fille sympa de l'équipe, celle qu'on a toujours envie de suivre à la cafét', la pote qui est de tous les pots et à qui on confie tous les ragots ? Gagner la confiance et la sympathie de l'open space, quand tout le monde se marche dessus et se déteste poliment, voilà un défi à votre hauteur, qui pourrait bien vous aider à conquérir votre bureau perso...
A lire aussi
Trois astuces pour faire aimer les légumes à un enfant
Mag
Trois astuces pour faire aimer les légumes à un enfant


Pour vous rendre sympathique auprès de vos compagnons de bureau, vous allez devoir aller au-delà de l'hypocrisie. Vous devrez vous transformer en profondeur, pour ne pas faire partie des collègues qu'on déteste, ou pire, des losers qu'on évite.

Smile

Les gens « sympas » ont un point commun : la positive attitude. Évidemment nous sommes tous capables d'être super positifs quand tout va bien, l'exercice n'est alors pas vraiment compliqué. Mais quand ça va mal, c'est plus compliqué et c'est là que vous devez faire la différence.

Conseil : Quand vous tombez dans vos pensées noires à cause d'un problème, souvenez-vous d'une situation similaire que vous avez réussi à surmonter, voire à dénouer. Construisez cérébralement un palmarès de vos success stories, et gardez-le dans un coin de votre esprit en permanence. Au plus vous ferez appel à ces ressources d'énergie positive, au plus vous développerez votre aptitude à être spontanément positive.

>>7 façons de se distraire (discrètement) au bureau<<

Prenez le contrôle de vos pensées

Langage de psy, oui, mais plus efficace et moins cher qu'un psy. Dites-vous que les gens négatifs que vous croisez le sont par choix. On ne naît pas pessimiste, on le devient, mais on peut aussi désapprendre cette mauvaise manie. Quand on fait la gueule, c'est qu'on l'a décidé. Comment expliquer sinon qu'une collègue qui venait de perdre son père soit restée aussi sympa et de bonne compagnie avec nous quelques jours après le drame ?

>>Comment apprivoiser un mauvais boss en 7 leçons<<

Arrêtez de porter le chapeau

À la fin d'un match de tennis perdu, les gens positifs vous disent que le terrain n'était pas bon, que leur raquette est détendue ou que les balles sont trop vieilles. La mauvaise foi n'est qu'une arme de ces gens sympa pour garder le sourire et la confiance, ils sont capables en général d'envisager les causes externes de leur échec et se dédouanent de la responsabilité. Les gens négatifs s'apitoient sur leur mauvais revers, leur nullité, les cours qu'ils n'ont pas pris... À vous de choisir de quel côté vous voulez être.

Défi fou : essayez d'adopter la positive attitude pendant 30 jours. Ce changement de paradigme pourrait bien changer votre vie.

>>Accro au boulot ? 3 conseils pour lâcher prise (sans culpabiliser)<<

Soyez passionnée

On ne vous demande pas d'avoir une passion pour un sport ou une bestiole, on peut être passionné par ses idées, ses enfants, son job, un secteur d'activité... C'est un état d'esprit qui peut s'appliquer à divers objets concrets ou abstraits. Il est agréable d'être entouré de gens passionnés, qui s'impliquent, et dont les yeux transpirent de sincérité lorsqu'ils s'expriment. Plus vous vous investissez, plus vous êtes intéressante, et plus vous êtes attirante.

>>Et si vous cessiez de croire que votre entreprise est remplie de personnalités toxiques ?<<

Nous aimons tous les compliments

Pas question d'en faire trop, mais il est évident qu'on s'attache plus facilement à quelqu'un qui nous a complimenté au moins une fois. Même les faux compliments ont un impact positif sur votre relation à l'autre. Dites-vous aussi que certaines personnes ne reçoivent JAMAIS de compliments, ni dans la sphère privée, ni au boulot. Vous pouvez être celui ou celle qui lui offre gratuitement une parole positive sur elle-même, c'est un pouvoir immense que nous avons tous. On compte bien sûr sur votre subtilité pour trouver le petit compliment qui passe tout seul. Exemple, en réunion : « Oui ton idée est super intéressante, comment peut-on la développer à ton avis ? » ou « c'était super ce que tu as fait sur ce projet » ou encore « comment tu fais pour être aussi rapide et efficace sur les dossiers ? » On ne tombe pas dans l'hypocrisie, on force le trait pour promouvoir la bienveillance.

>>Peut-on être ami avec ses collègues de bureau ?<<