Les Français sont de plus en plus locavores

Les Français sont de plus en plus locavores
Selon une étude du cabinet Xerfi présentée au salon de l’agriculture, les Français achètent de plus en plus de produits locaux aux petits producteurs. Bons pour la santé et l’environnement, les produits bio sont également consommés plus régulièrement.

Fruits et légumes mais aussi fromages, viandes, œufs et poissons, 75% des Français déclarent acheter régulièrement ou occasionnellement des produits de leur région, d’après une étude Xerfi citée au Salon de l’Agriculture. Un nouveau terme est d’ailleurs entré dans le dictionnaire Larousse l’année dernière pour les désigner, ce sont des « locavores ».
Les petits producteurs profitent de la vague du retour au naturel, que 200 000 consommateurs privilégient aujourd’hui. Les Français sont 94% à considérer le fait-maison épanouissant d’après une étude TNS-Sofres. Les ventes de petits électroménagers en témoignent : augmentation de 69% pour les hachoirs, 27% pour les robots ou encore 14% pour les blenders. De nombreux sites internet se sont créés pour favoriser les petits producteurs et la diffusion de leurs produits (jesuislocavore.com, lesproduitsduterroir.com, monpetitproducteur.com).
Des entreprises comme la SNCF organisent également la vente de paniers de petits producteurs sur les quais de gare une fois par semaine.
La consommation bio est également en hausse puisque 43% des Français ont déclaré avoir acheter au moins un produit bio par mois en 2010, selon le dernier baromètre CSA pour l’Agence Bio. Désormais, les consommateurs de bio privilégient plus leur bonne santé à 94%, que la préservation de la planète à 86%. Parmi les mangeurs de bio, beaucoup ont changé leurs habitudes alimentaires et d’achat. Ils mangent plus sainement, consommant plus de fruits et légumes de saison (93%), de produits frais (89%) et font plus attention au gaspillage (83%).
Ces nouvelles habitudes favorisent la baisse des déchets produits, les Français jetant plus de 390 kilos d’ordures par an et par personne.


Géraldine Bachmann


VOIR AUSSI

Un guide pratique pour les locavores
Alimentation et environnement : une conciliation impossible ?
Un nouveau label bio européen
Le Salon de l’Agriculture revient du 19 au 27 février