Première chance : Jean Haderer, comédien, metteur en scène

Par Yamina Benguigui
Publié le 24 décembre 2010

Etudiant en Sciences humaines, Jean Haderer se découvre un goût prononcé pour la mise en scène en suivant des cours de théâtre amateur. Grâce à un précieux coup de pouce qui lui a ouvert les portes du Conservatoire, Jean vit aujourd’hui de sa passion qu’est le théâtre.  
Première chance : Jean Haderer, comédien, metteur en scène


Pour pouvoir visionner cette emission, veuillez télécharger le plugin Flash Player disponible en cliquant ici.

 

Jean était étudiant en Histoire-Géographie et suivait en parallèle des cours de théâtre amateur. Il se découvre une passion pour la scène mais n’imagine pas une seconde pouvoir faire du théâtre un métier.

Après deux années passées au sein de la troupe, sa mère lui demande pour seul cadeau d’anniversaire de se présenter au concours d’entrée du Conservatoire de théâtre de sa région.

Jean n’y croit pas beaucoup, mais il accepte pour sa mère. Ses examens universitaires se déroulent deux jours avant l’épreuve du Conservatoire, il n’a donc préparé que 40 secondes d’audition au lieu de 3 minutes requises. Il choisit de réciter le poème « Le cancre », de Jacques Prévert, qui lui semblait de circonstance.

Cela fait beaucoup rire Jean-Marie Meshaka qui dirige alors la section théâtre. Après l’avoir un peu torturé par le biais d’improvisations et de questions embarrassantes, Jean-Marie accepte Jean au Conservatoire.
Grâce à lui, Jean a découvert qu’il pouvait vivre de sa passion et les portes du théâtre professionnel se sont ouvertes à lui. Il est maintenant comédien et il dirige des laboratoires pour comédiens et danseurs professionnels.

Yamina Benguigui

Militante de la première heure pour la promotion des origines diverses et de l’intégration, Yamina Benguigui est une réalisatrice engagée. Parmi ses œuvres les plus connues, « Mémoires d’immigrés » et « Le Jardin Parfumé » à la fin des années 1990. En 2001, « Inch’Allah Dimanche », son long-métrage sur le déracinement au féminin, reçoit 27 prix internationaux. Son documentaire, « Le plafond de verre », sorti en 2006, aborde sans concessions les difficultés des jeunes diplômés issus de l’immigration pour trouver un emploi. Ce ne sont que des exemples parmi tant d’autres. En mars 2008, Yamina Benguigui a été élue adjointe au Maire de Paris en charge des droits de l'homme et de la lutte contre les discriminations. Et Yamina prolonge son engagement sur Terrafemina.com en présentant chaque semaine son émission « Femmes engagées, mode d’emploi ».

Partages
Suivez l'actualité de terrafemina.com sur Facebook
 

Commenter

1 commentaire

dromette - 29/12/10 18:18
je ne connaissais pas mais bonne chance ace jeune premier
Fermer