Cancer du col de l'utérus : doute autour des campagnes de vaccination

Cancer du col de l'utérus : doute autour des campagnes de vaccination
Un collectif de médecins se dit préoccupé par les campagnes de vaccination contre le cancer du col de l'utérus. Parallèlement, deux patientes victimes de graves effets secondaires demandent une indemnisation.

Dans une lettre adressée au ministre de la Santé Xavier Bertrand, des médecins, le Dr Philippe de Charzournes président de Med'Ocean en tête, estiment que les campagnes de vaccination contre le cancer du col de l’utérus sont basées sur une « peur injustifiée ». Le Gardasil, l'un des deux vaccins commercialisés en France, est même mis en cause. En effet, deux femmes âgées de 16 et 20 ans, affirment avoir été victimes de graves effets secondaires, tels que des douleurs et des crises de paralysie, après avoir été vaccinées avec le Gardasil. Elles réclament une indemnisation et ont adressé leur demande à la Commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux (CRCI) de Lyon.
Depuis 1980, le nombre de nouveaux cas de cancers du col de l’utérus et de décès liés à la maladie, a sensiblement baissé. Mais, selon le collectif du Dr de Charzournes, « la seule et unique mesure de prévention associée à cette baisse régulière est le dépistage régulier par un frottis cervico-utérin ». « Le millier de femmes qui meurent chaque année en France de ce cancer sont essentiellement des femmes qui n'ont pas été suivies régulièrement par frottis », précise-t-il. Le collectif insiste pour que l’efficacité du vaccin Gardasil soit démontrée et demande de reconsidérer son autorisation de mise sur le marché au niveau européen.

(Source : AFP)
Crédit photo : Photodisc

Charlotte Charbonnier

VOIR AUSSI

Cancer du col de l'utérus : campagne de mobilisation les 16 et 17 juin
Vaccins : double dose contre l’épidémie de rougeole
Le vaccin contre la grippe fait peur
Pour ou contre la vaccination des enfants ?