Pilule contraceptive : Marisol Touraine annonce une campagne pour rassurer les femmes

Pilule contraceptive : Marisol Touraine annonce une campagne pour rassurer les femmes
Pilule contraceptive : Marisol Touraine annonce une campagne pour rassurer les femmes
Afin d'améliorer l'information sur la contraception en France, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé le lancement d'une nouvelle campagne en mai.
A lire aussi
Le tabagisme des femmes enceintes inquiète Marisol Touraine
grossesse
Le tabagisme des femmes enceintes inquiète Marisol Touraine


Dans un entretien accordé au magazine Femmes actuelles, la ministre de la Santé Marisol Touraine a annoncé le lancement d’une nouvelle campagne de communication sur la contraception, qui se déroulera en mai prochain. Diffusée principalement à la radio, elle s’adressera aux femmes âgées de 15 à 30 ans et aura pour but de les informer sur « la diversité des moyens de contraception et la nécessité de trouver la contraception adaptée à chaque personne ». À travers elle, Marisol Touraine souhaite rassurer les femmes sur la contraception, suite au scandale provoqué par les pilules de 3e et de 4e génération. « Il ne faut pas que la pilule fasse l’objet d’une défiance », assure-t-elle, alors que la vente de ces pilules en pharmacie a fortement baissé depuis plusieurs semaines.

Une enquête sur les IVG

Afin de savoir s'il y a eu ou non une augmentation du nombre d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) depuis le scandale des pilules de 3e et 4e génération, la ministre de la Santé a ordonné une étude qui sera rendue en juin afin d'obtenir « les statistiques exhaustives » sur les IVG, même si, selon elle, « aucun élément ne permet d'[...] attester » qu'une hausse a effectivement eu lieu.

Pour répondre aux interrogations des femmes sur les méthodes de contraception, le ministère de la Santé a créé un numéro d’information : 0800 636 636.

Alice Bidet

VOIR AUSSI

Abandonner la pilule 3e génération pour celle de 2e génération : une bonne idée ?
Pilule 3e génération : faut-il changer de moyen de contraception ?
Pilule de 3e génération : les femmes appelées à "vérifier" leur prescription