UV : 1 appareil à bronzer sur 5 n'est pas aux normes

UV : 1 appareil à bronzer sur 5 n'est pas aux normes
UV : 1 appareil à bronzer sur 5 n'est pas aux normes
20% des machines à UV risquent de provoquer des brûlures aux utilisateurs. Un constat alarmant fait par les pouvoirs publics.


Une étude lancée en septembre 2010 fait un constat inquiétant : un appareil à bronzer sur cinq n’est pas aux normes et risque de provoquer des brûlures de la peau aux utilisateurs. Ce mercredi, les pouvoirs publics révèlent les résultats de cette enquête au LNE, laboratoire national d’études de Trappes dans les Yvelines, commandée par la direction générale de la santé. Elle est le fruit de tests dans des centres de bronzage, réalisés dans le cadre de la récente loi sur la protection des consommateurs portée par Frédéric Lefebvre.
Les contrôles ainsi effectués ont démontré que 20% des équipements de bronzage émettaient des quantités d’UVA et UVB supérieures aux limites autorisées.
L’étude a permis de répertorier 45 000 solariums en France et d’observer les pratiques des onze sociétés chargées du contrôle des centres de bronzage. Cette démarche a également pour objectif de renforcer la sécurité et protéger la santé des consommateurs de soins esthétiques effectués en dehors des circuits des professionnels de santé. Cela concerne par exemple les épilateurs flash qui peuvent également causer des risques pour la peau en cas de mauvaise utilisation en dehors des dispositifs médicaux.
L’enquête souligne ainsi la nécessité de renforcer les systèmes de sécurité de ces équipements.

Marion Roucheux

(Source : Le Parisien)
Crédit photo : Hemera

VOIR AUSSI

Bronzage : les cabines UV sous surveillance renforcée
Comment préparer sa peau avant l’été ?
Cancer de la peau : faites-vous dépister !
Pour avoir un teint éclatant, mangez des fruits et des légumes

comments powered by Disqus